Show Less

Lectures phénoménologiques en littérature française

De Gustave Flaubert à Malika Mokeddem

Series:

Franck Dalmas

La réflexion de Maurice Merleau-Ponty sur le phénomène littéraire et l’œuvre d’art a révélé de grandes potentialités pour leur interprétation. La parole muette, la corrélation des gestes du corps et des actes de conscience, la facticité des impressions dans la représentation du visuel sont des voies ouvertes à une nouvelle approche de lecture. La phénoménologie permet de saisir ces éléments dans les textes littéraires et dans un dialogue avec les autres arts. Il manquait à la théorie critique un ouvrage d’abord simple sur la valeur littéraire dans la pensée de Merleau-Ponty, qui puise dans son ontologie les outils conceptuels pour approfondir le débat du discours artistique et de l’existence. Avec un choix éclectique d’écrivains, cet ouvrage propose plusieurs avenues possibles à l’examen d’une critique phénoménologique. Huit études d’auteurs divers, de Flaubert à Malika Mokeddem, en passant par Proust et Michel Tournier, procurent de multiples résonances internes à travers les quatre grands thèmes du corps, de l’acte existentiel, de l’usage langagier de création, et des relations de l’écriture à la photographie et au cinéma.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre IV Entre-deux des arts visuels et de la littérature

Extract

Que nous songions à une lecture d’images, et aussitôt nous pourrions envisa- ger la littérature et les arts visuels comme les pôles opposés de leurs impres- sions sur notre activité mentale. Mais, plutôt que de les désigner comme deux formes artistiques distinctes, ne vaudrait-il pas mieux reconnaître que ces deux aspects de création sont en participation l’un de l’autre d’une manière invisible et selon une phénoménologie qui est plus à même de nous la révéler ? Nos impressions, quand nous lisons un livre ou regardons une œuvre d’art, sont pareillement subjectives puisque cela passe par les yeux et la conscience d’un sujet humain. Cependant cette subjectivité se perd bien vite dans le procès sitôt que l’attention du sujet est projetée vers l’un ou l’autre de ces centres d’intérêt, de mots ou de représentations. Avant qu’un nouvel acte – externe à la pensée ou à la perception visuelle, cette fois – ne soit renvoyé sous une forme objectivée. La modernité artistique met en concordance de tels phénomènes qui appartiennent à l’imaginaire de la littérature et aux sensations des arts visuels. Très succinctement, cette modernité pourrait se définir comme le f lot des suggestions éphémères et des stimuli sensoriels consentis dans un environnement multiple et dis- continu de plus grande sollicitation médiatique et sociale. C’est ainsi que Baudelaire, poète emblématique de la modernité, a traité les impressions transitoires...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.