Show Less
Restricted access

De la genèse de la langue à Internet

Variations dans les formes, les modalités et les langues en contact

Series:

Edited By Michael Abecassis and Gudrun Ledegen

Ce recueil d’articles regroupe une sélection des communications présentées au colloque international et pluridisciplinaire tenu à Oxford en janvier 2013, que complètent quelques contributions d’éminents chercheurs sur l’évolution du français, depuis ses origines jusqu’à ses développements liés à l’influence d’Internet. Les auteurs de ce volume s’intéressent à la langue française sous toutes ses formes et dans toutes ses représentations, dans le cinéma ou dans la littérature, et l’abordent aussi bien à travers sa syntaxe, son lexique, sa phonologie, que dans ses modalités orales ou écrites. De la rencontre de ces différents éclairages émerge un portrait de la langue française du XXIe siècle, telle qu’elle est étudiée actuellement, dans les recherches, dans ses modes d’écriture contemporains, sur les terrains plurilingues de différentes villes.
Show Summary Details
Restricted access

Ecrits en contexte de surdité : de la variation et de ses spécificités (Jeanne Gonac’h, Gudrun Ledegen & Marion Blondel)

Extract

← 28 | 29 → JEANNE GONAC’H, GUDRUN LEDEGEN & MARION BLONDEL

L’analyse de SMS rédigés par des sourds permet de mettre en relief la complexité à l’œuvre dans ces écrits, tant du point de vue des formes (abréviations, etc.) que du point de vue des contacts de langue. L’analyse des pratiques de différents scripteurs sourds de la région rouennaise et de la Réunion a permis de mettre au jour à la fois la complexité à l’œuvre dans les écrits SMS indépendamment du statut du scripteur (i.e. les marqueurs que les sourds et les entendants partagent) et quelques aspects de la complexité des SMS spécifiques au contexte de surdité, ou « pi-sourd »1.

Ainsi, nous avons constaté que la plupart des formes observées dans ces SMS et connues dans la communication médiée par téléphone et ordinateur (cf. Panckhurst 1997) – telles que les abréviations, l’orthographe abrégée, la syntaxe agrégative – étaient communes aux sourds et aux entendants. Néanmoins, nous avons proposé qu’une minorité de phénomènes peut être mise en relation avec la surdité des scripteurs. Les spécificités « sourdes » que nous avons relevées sont liées aux contacts de langues dans le répertoire langagier des sourds sollicités, et à leur accès au français. Ces particularités font souvent l’objet de discussions (quant à leur statut spécifique ou non) ← 29 | 30 → lorsqu’elles sont soumises à l’évaluation des experts de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.