Show Less
Restricted access

La perception des normes textuelles, communicationnelles et linguistiques en écriture journalistique

Une contribution à l’étude de la conscience linguistique des professionnels des médias écrits québécois

Series:

Franz Meier

Cet ouvrage expose les conceptions de la langue et du texte que les professionnels des médias écrits québécois ressentent comme des normes – ou des obligations à suivre – en matière de rédaction d’articles. L’étude s’appuie sur une analyse de contenu d’un corpus d’entrevues et met en lumière la perception qu’ont ces professionnels de conventions langagières et rédactionnelles établies en écriture journalistique. L’étude fournit des données complémentaires aux travaux antérieurs qui, dans le contexte des médias écrits québécois, sont généralement consacrés à l’analyse des productions réelles et non aux impératifs langagiers qui les sous-tendent. Ce travail contribue donc à une meilleure compréhension des usages que font les journalistes de la langue.

Show Summary Details
Restricted access

1. Introduction

Extract



Notre matériau est la langue. Nous [les journalistes] ne sommes certes pas les seuls à jongler avec ce merveilleux outil de travail : nombre d’écrivains, de poètes, de publicitaires et de communicateurs l’utilisent eux aussi, chacun à leur manière. (Maltais 2010 : 14)

Si on excepte les photos et les graphiques, les artisans de la presse écrite ont seulement des mots comme matériaux pour piquer la curiosité du public. Ils doivent devenir des maitres dans l’art de les choisir et de les agencer. (Noël 2009 : 9)

Indépendamment l’un de l’autre, Robert Maltais et André Noël utilisent dans leurs guides d’écriture la métaphore du matériau précieux pour souligner le rôle central que joue la langue, selon eux, dans le métier de journaliste. Si ce matériau est bien travaillé, il devient, pour reprendre cette fois-ci la métaphore proposée par Pascal Lapointe et Christine Dupont (2006 : 135), « la carte de visite » du journaliste. Dans cette perspective, les auteurs commandent fermement aux professionnels des médias : « Le français tu aimeras » (Lapointe et Dupont 2006 : 135).

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.