Show Less
Restricted access

La perception des normes textuelles, communicationnelles et linguistiques en écriture journalistique

Une contribution à l’étude de la conscience linguistique des professionnels des médias écrits québécois

Series:

Franz Meier

Cet ouvrage expose les conceptions de la langue et du texte que les professionnels des médias écrits québécois ressentent comme des normes – ou des obligations à suivre – en matière de rédaction d’articles. L’étude s’appuie sur une analyse de contenu d’un corpus d’entrevues et met en lumière la perception qu’ont ces professionnels de conventions langagières et rédactionnelles établies en écriture journalistique. L’étude fournit des données complémentaires aux travaux antérieurs qui, dans le contexte des médias écrits québécois, sont généralement consacrés à l’analyse des productions réelles et non aux impératifs langagiers qui les sous-tendent. Ce travail contribue donc à une meilleure compréhension des usages que font les journalistes de la langue.

Show Summary Details
Restricted access

4. Dispositif et mise en œuvre de l’enquête

Extract



Notre analyse s’appuie sur l’étude qualitative d’une série d’entrevues semi-dirigées effectuées auprès d’un échantillon de 39 professionnels du milieu de la presse écrite québécoise. Dans ce chapitre, nous décrirons le dispositif et la mise en œuvre de cette enquête. Après avoir présenté le cadre méthodologique général, nous montrerons comment nous avons constitué notre échantillon d’informateurs. Nous dresserons ensuite la liste des questions posées et nous exposerons le traitement ainsi que l’exploitation des données recueillies.

4.1. Cadre méthodologique général de l’enquête

Les discours des locuteurs peuvent donner accès à leur conscience linguistique et aux connaissances sur des faits de langue qu’ils y ont répertoriées. Cependant, la linguistique populaire n’est pas caractérisée par une méthode particulière pour dégager les conceptions langagières des locuteurs. Le courant adopte au contraire une posture méthodologique assez souple qui permet l’emploi parfois complémentaire d’une multitude de techniques d’enquête allant d’interrogations et d’observations à des expériences de perception comme des exemples audiovisuels ou, dans des cas particuliers en dialectologie perceptive, des cartes dessinées à la main (voir Anders 2010b : 118 ; Krefeld et Pustka 2010 : 15 ; Pustka 2008 : 216). Étant donné que les travaux effectués dans les divers domaines de la linguistique populaire reposent à la fois sur des méthodes qualitatives et quantitatives (voir Preston 2008 : 10), il appartient au chercheur...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.