Show Less
Restricted access

Migración y contacto de lenguas en la Romania del siglo XXI / Migration et contact de langues au XXIe siècle

Series:

Edited By Carolin Patzelt, Katrin Mutz and Carolin Spiegel

El presente tomo colectivo – fruto del simposio internacional «Migración y contacto de lenguas en el siglo XXI» (Universidad de Bremen, Alemania) – posiciona la lingüística de la migración como disciplina entre la lingüística de contacto y la sociolingüística. Abarca proyectos actuales de investigación en los campos de cambio lingüístico, migración interna, contacto de lenguas y variedades lingüísticas en la diáspora.

Se enfocan casos ejemplares de contacto lingüístico en el español en América del Norte (EE. UU.) y del Sur (Ecuador, Perú y Argentina), el gallego en Alemania y en Argentina, el francés en la India, lenguas criollas de base francesa en la diáspora, la identidad lingüística cubanoamericana y el judeoespañol en Turquía.

L’ouvrage collectif – issu du symposium international « Migration et contact de langues au XXIe siècle » (Université de Brême, Allemagne) – situe la linguistique migratoire entre la linguistique de contact et la sociolinguistique. Il comprend des projets actuels de recherche dans les domaines du changement linguistique, de la migration interne, du contact de langues et des variétés linguistiques dans la diaspora.

Des études exemplaires illustrent le contact linguistique dans l’espagnol aux États-Unis d'Amérique et dans l’Amérique du Sud (l’Équateur, le Pérou, l’Argentine), le galicien en Allemagne et en Argentine, le français en Inde, des langues créoles à base française dans la diaspora, des identités linguistiques cubano-américaines et le judéo-espagnol en Turquie.

Show Summary Details
Restricted access

L’immigration indienne aux îles créolophones au XIX siècle et le sort des langues des immigrés (Peter Stein)

Extract

| 275 →

Peter Stein (Riethnordhausen)

L’immigration indienne aux îles créolophones au XIXe siècle et le sort des langues des immigrés

Abstract: After the end of slavery, indentured labourers from India replaced the slaves to work on the plantations and elsewhere in the ancient slave colonies. They had to integrate into the post-slavery societies with their newly evolved creole languages. The paper gives an overview of these societies and studies the linguistic contact situations and the sort of the Indian languages in these societies. Special attention is paid to the island of Mauritius where more than two thirds of the population are of Indian origin and where the Indian languages have survived longer than anywhere else.

Keywords: immigration indienne, langues creoles, Ile Maurice, bhojpouri, langue ancestrale, dés-indianisation

1. Introduction

Les îles, et dans un sens plus large, les territoires créolophones se caractérisent, comme le nom le laisse entendre, par l’existence de langues appelées créoles. L’origine de ces langues se trouve dans les sociétés dites de plantation et esclavagistes. Les langues créoles étaient des langues nouvelles, parlées par des déracinés mis en esclavage, des Africains Noirs, d’origines ethniques et linguistiques très diverses, mis ensemble par la force du système esclavagiste1. Quand les esclaves furent affranchis à partir de 1834, ils n’acceptèrent plus la soumission et le travail forcé, ce qui créa un manque de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.