Show Less

Métamorphoses des genres

L’œuvre littéraire de Gilles Zenou

Sirkka Remes

Ce livre vient combler une lacune en nous proposant une première étude sur le romancier et philosophe juif Gilles Zenou (1957-1989). D’une lucidité étonnante, l’auteur décédé à l’âge de 31 ans a laissé une œuvre remarquable dans laquelle il ne cessait de s’interroger sur l’identité et l’altérité. Si les genres n’existaient que dans la métamorphose? Telle est la thèse proposée dans cet ouvrage qui ne se contente pas de présenter un auteur exceptionnel. Il l’étudie selon un point de vue original en jouant avec la polysémie du mot « genre » en français, référant à la fois aux genres littéraires, aux genres masculin et féminin et aux genres biologiques.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion

Extract

Les métamorphoses des genres dans l’œuvre de Zenou concernent aussi bien le texte qui se transforme pour devenir tantôt poème, tantôt parabole, tantôt conte, que les personnages qui se métamorphosent selon les exigences de l’entourage. Ceux-ci peuvent aussi échapper à leur rôle social en se métamorphosant en oiseau ou en algue. Ainsi, le principe de métamorphose décrit une forme de résistance de l’écriture ; le texte cherche à se libérer du poids d’une langue qui construit des hiérarchies et impose sa propre violence. Les textes de Zenou m’ont fait voyager entre la littérature et la philosophie, entre le Maroc et la France, entre l’Orient et l’Occident. Ses deux thèses de philosophie font partie de la construction d’un sujet autobiographique qui, dans Mektoub et dans Les Nuits, poursuit son chemin intellectuel. Si l’œuvre de Zenou est considérée comme une autobiographie intellectuelle, La Désaffection en serait un testament. Après avoir posé toutes les questions, après avoir argumenté sous forme de dialogue et cherché des réponses dans la religion juive, Zenou abandonne se tourne vers la pensée de l’Extrême-Orient. La Désaffection est l’ouvrage le plus athée de toute son œuvre. Il ferme le cercle tout en laissant une porte ouverte. La partie sur la philosophie du tragique et le féminin a été une exploration des questions de l’altérité et de la différence sexuelle dans l’...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.