Show Less

Autour de «que» – El entorno de «que»

Series:

Daniel Jacob and Katja Ploog

La polyfonctionnalité de que est parmi les plus spectaculaires dans le domaine roman. En plaçant la diversité interlinguistique au second plan, les contributions réunies dans ce volume profilent la variété et la variabilité des constructions autour de que et interrogent l’unicité des emplois de cette marque à tout enchâsser. L’ouvrage se démarque par la diversité des angles théoriques représentés et des corpus convoqués à l’étude, tantôt en prenant pour observable une « famille » de constructions autour de que, tantôt en considérant la polyfonctionnalité du morphème même.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction — Introducción

Extract

Daniel Jacob (Albert-Ludwigs-Universität Freiburg) Katja Ploog (Université de Franche-Comté à Besançon) Dans les langues romanes, le morphème que nous impressionne par son extraordinaire polyfonctionnalité. Les nombreux volumes publiés autour de que au cours des dernières années1 en détaillent la diversité des emplois, les convergences fonctionnelles (ou non), établissent les origines latines, et questionnent sa catégorisation. Fréquemment décrit en termes de particule ou de ‘pronom‘ relatif ou interrogatif, comme marque d‘enchâssement d‘un verbe fléchi en dépendance d‘un SN, comme ‘complémenteur‘ ou ‘conjonction‘ d‘une proposition à fonction argumentale, régie par un SV, comme conjonctif dans des dispositifs présentatifs, à contraste, et dans diverses constructions à clivage ou comme partie intégrante d‘un grand nombre de locutions conjonctives adverbiales. Dans son ensemble, le comportement de que, aussi polyvalent qu‘il soit, reste conforme au système général roman qui distingue les conjonctions et les adpositions. Seul dans ses emplois exhortatifs et optatifs — où il est désigné comme ‘morphème exclamatif‘ — que est susceptible d‘intégrer une proposition non tensée. Mais que assume d‘autres fonctions non subordonnantes, en tant que morphème comparatif, joncteur de subordonnées sériées et dans une fonction d‘attribution, où il marque non pas la partie enchâssée mais l‘enchâssante ou dans les que-phrases notamment en espagnol… — 1 Citons seulement Lefeuvre & Pierrard dir. (2008) ; Le Goffic ed. (2002), ed. (2007) ; Colombat...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.