Show Less

L’urbanité entre sociabilité et querelle

Textes de sociabilité du XVI e siècle jusqu’à la Révolution française

Edited By Maximilian Gröne and Rotraud von Kulessa

La sociabilité, comprise à la fois comme la manière dont les membres d’une société cohabitent et interagissent et comme l’ensemble des préceptes qui règlent cette interaction, fait l’objet d’une multitude d’ouvrages littéraires sous différentes formes, telles des traités, souvent dialogiques, des lettres, des romans, des poèmes – en particulier du XVI e au XVIII e siècle. Ces textes comportent souvent un caractère performatif et mettent ainsi en scène les préceptes de sociabilité dans les lieux auxquels ces préceptes sont rattachés. La diversité des genres de ces textes de sociabilités et leur caractère souvent performatif suggèrent une interrogation systématique sur les rapports entre le niveau du contenu, celui du genre, les lieux et les contextes spécifiques de leur genèse. Afin d’approfondir cette question, nous proposons une approche méthodologique de ces textes qui reposent sur les concepts de « performance », de ‘jeu’ ainsi que sur celui de « querelle ».

Prices

Show Summary Details
Restricted access

3. Sociabilité en querelle

Extract

La ville, lieu de théâtralisation des rapports sociaux. La discussion sur « l’urbanité » au Siècle des lumières Florian Henke Comment ne pas être perplexe au moment de préparer une nouvelle contribution sur les concepts de sociabilité, et notamment sur l’urbanité au Siècle des lumières? Cette perplexité est double: Premièrement, est-il encore temps de s’interroger sur les concepts de sociabilité qui, depuis belle lurette, ont attiré l’attention des dix-huitiémistes? Depuis que l’on s’y intéresse, et on devrait remonter loin, tout et son contraire n’ont-ils pas déjà été dits concernant les concepts, les lieux, les pratiques de sociabilité? La brève récapitulation que l’on risquera dans le contexte de cette esquisse n’en donnera qu’un petit aperçu. Dans ces conditions, que pouvons- nous encore apporter de neuf sur la question, sans risquer de revisiter des aspects qui sont déjà au centre des travaux fondateurs de Antoine Lilti, Alain Montandon ou bien Daniel Roche?1 Deuxièmement, est-il possible de s’interroger sur l’urbanité comme concept de sociabilité? La multiplication des approches et des théories aidant, il semblerait qu’il n’y ait actuellement pas de consensus sur ce que désigne le mot « urbanité » au XVIIIe siècle. En lisant les différentes publications qui lui ont été consacrées, on comprend le flou, le vaporeux qui entoure ce concept, d’autant plus qu’il s’insère dans un champ lexical où d’autres lexèmes quasi-synonymes tels que « politesse » ou bien « civilité » ont tendance à s’imposer...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.