Show Less

Regards français sur le conflit nord-irlandais

Series:

Karine Deslandes

Les journalistes français n’ont pu rester insensibles au conflit qui s’est déroulé en Irlande du Nord de 1968 à 1998. Dans la presse d’information politique et générale, ils ont livré à leurs lecteurs leurs perceptions des causes des Troubles nord-irlandais. Ils ont dévoilé leurs positions quant à la politique britannique menée en Irlande du Nord et à la violence paramilitaire de l’IRA et des groupes loyalistes. Ils ont également réagi aux différentes initiatives de paix entreprises. Il apparaît que les contingences de la vie politique française, le clivage gauche/droite très marqué en France ainsi que l’Histoire de France ont joué un rôle indéniable dans la formation de l’image médiatique française du conflit nord-irlandais.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

PREMIÈRE PARTIE: Les causes du conflit: une vision nationaliste

Extract

13 PREMIÈRE PARTIE Les causes du conflit : une vision nationaliste La première phase du conflit nord-irlandais, de 1968 à 1971, a été largement couverte par la presse nationale française. Dès les premières manifestations pour les droits civiques et l’irruption des premières émeutes, la petite « province » d’Irlande du Nord, qui jusqu’alors s’était faite plutôt discrète et dont personne n’avait jamais entendu parler, reçut une soudaine attention médiatique sans pré- cédent. On observe cependant que les journaux français n’ont pas réagi de suite : les échauffourées débutèrent le 5 octobre 1968 lors d’une manifestation organi- sée par l’Association pour les droits civiques à Derry/Londonderry et seul L’Express publia une analyse de la situation en Irlande du Nord le 14 octobre 1968 intitulée « Irlande : le ghetto blanc », signée du pseudonyme John Bull. Les premiers articles analytiques n’apparurent dans Le Monde et Le Figaro qu’à la mi-décembre 1968, rédigés par le correspondant de Dublin pour le premier et par celui de Londres pour le second1. De plus, les journaux français ne dépêchè- rent leurs envoyés spéciaux sur place qu’en août 1969. A travers leurs reportages des manifestations pour les droits civiques et des émeutes de 1969, les journalistes français ont tenté de dégager la nature et les origines du conflit. Ils ont en général présenté les « Troubles » comme un pro- bl...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.