Show Less

Les réseaux du fer

Information, renseignement économique et sidérurgie luxembourgeoise entre France, Belgique et Allemagne 1911–1940

Series:

Gérald Arboit

Quel est le rôle de l’information dans l’activité économique ? Question fondamentale à la base de l’intelligence économique, elle est trop souvent négligée par les opérateurs. Elle guida les choix d’Emile Mayrisch à chaque étape de l’histoire de l’Arbed. Depuis la création de cette entreprise sidérurgique (1911) jusqu’à son avènement comme une industrie mondiale, dans l’entre-deux-guerres, ces choix stratégiques fondés sur l’information ont également eu des conséquences sur la structure économique luxembourgeoise. Ces mutations attirèrent l’attention de la Belgique et de la France, vainqueurs (1918) d’une Allemagne qui ne comprit jamais le Luxembourg. Si la dynamique de Mayrisch ne s’émoussa pas après sa disparition, ses successeurs furent moins habiles à manier l’information.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion Aux sources de l’intelligence économique

Extract

L’information, et à tout le moins sa maîtrise, s’avéra donc un moyen de coordi- nation économique dès le premier XXe siècle Elle reposait certes sur la grande homogénéité du groupe restreint des élites économiques et diplomatiques eu- ropéennes de l’époque Elle bénéficia de la prise en compte des progrès des technologies de l’information, depuis le développement du téléphone jusqu’aux conséquences de la révolution administrative1 sur le travail des employés des entreprises, sidérurgie comprise L’image la plus flagrante fut la féminisation croissante de ses activités : en 1939, le personnel de la Columeta comptait déjà 8 % de femmes2 Surtout, les effectifs de bureaux s’accrurent, à mesure que les tâches des employés se complexifièrent et se spécialisèrent Les employées du comptoir de commercialisation furent ainsi soigneusement réparties au travers de huit des treize services ; le règne du garçon de bureau s’achevait, celui de la « petite dactylo » s’ouvrait… L’avènement de telles bureaucraties avait commen- cé avant 1911, mais trouva sa pleine réalisation dans les grandes entreprises des années 1930 L’exemple de la sidérurgie luxembourgeoise entre 1911 et 1940 montra bien sa pleine intégration dans un mouvement largement européen, déjà importé des Etats-Unis Pourtant, perçues essentiellement depuis la France et la Belgique — il en aurait été de même si les observations furent réalisées d’Allemagne3 —, ces...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.