Show Less

Petit dictionnaire de liturgie et de théologie sacramentaire

Ngalula Tumba

Ce dictionnaire est non seulement un outil de travail, mais aussi un véritable vade mecum pour tous ceux qui étudient et ceux qui enseignent la liturgie et la théologie des sacrements, pour les agents pastoraux et pour toute personne soucieuse de creuser et de se ressourcer davantage dans ces domaines.
L’homme rend culte à Dieu, particulièrement dans la tradition catholique, à travers différentes prières et célébrations liturgiques. Ces célébrations sont garnies des signes, symboles, couleurs, images, paroles, rites, etc., dont le sens est parfois non seulement obnubilé, mais aussi et surtout obombré soit par une répréhension drastique et une ignorance tragique, soit par une appréhension magique, ce qui crée une confusion tant chaotique que cabalistique. Ce dictionnaire rassemble plus de 600 entrées dispatchées et enchevêtrées entre mots, concepts et expressions accompagnés de leurs étymologies et de diverses nuances historico-théologiques.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

B

Extract

Baiser (n.m.) : geste de grand respect et de vénération, de communion et de tendresse. Le prêtre et le diacre baisent l’autel à la messe pour expri- mer leur communion avec Dieu, avec le Christ et avec toute l’Église du ciel, dont la présence est symbolisée par l’autel (et parfois les reliques des saints qui s’y trouvent). Après la lecture de l’évangile à la messe, les diacres ou les prêtres baisent l’évangéliaire en signe d’attachement respectueux à la Parole du Christ qu’ils sont appelés à proclamer. Les fidèles pratiquent le baiser pour vénérer la Croix à l’office du Vendredi Saint et le baiser de paix durant la messe. Voir adoration, vénération, salut, Vendredi Saint. Baldaquin (n.m.) : désigne, dans l’architecture religieuse, un dais posé sur des colonnes et coiffant un autel remplaçant le ciborium préalable des édifices paléochrétiens. Voir dais, ciborium. Baptême (du Seigneur) (n.m.) : fête par laquelle finit le temps de Noël : le dimanche qui suit le 6 janvier. L’Épiphanie - manifestation du Sei- gneur - inclut les trois mystères de l’adoration des Mages, du Baptême du Seigneur et des noces de Cana. La fête du Baptême du Seigneur est donc une sorte de démultiplication de l’Épiphanie. Jésus-Christ se fait baptiser dans le Jourdain par Jean-Baptiste pour accomplir toute justice (Mt 3, 15). Avec le baptême de Jésus dans le Jourdain,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.