Show Less
Restricted access

Terminologie française et polonaise relative à la famille

Analyses fondées sur les documents de la doctrine sociale de l’Eglise catholique

Series:

Paulina Mazurkiewicz

L’objectif de cet ouvrage est d’étudier la dénomination franco-polonaise du champ conceptuel de « famille » fondé sur les documents de la doctrine sociale de l’Eglise catholique. Les analyses confirment l’hypothèse sur l’indépendance et l’antériorité des concepts par rapport aux systèmes linguistiques. La méthodologie appliquée concilie l’onomasiologie et la sémasiologie comme deux approches complémentaires et revèle le besoin d’étudier des faits linguistiques fondés sur la conceptualisation de la réalité propre à un domaine de connaissances. Le concept « famille » constitue un phénomène terminologique exceptionnel puisqu’il est à la fois subordonné et superordonné, conclu et conclant et s’exprime à travers les termes dans leurs dimensions sémantiques et syntaxiques.
Show Summary Details
Restricted access

4. Le champ conceptuel de ‘famille’ et son reflet dans la structuration linguistique française et polonaise

Extract



Ce chapitre sera consacré à la dénomination bilingue des relations conceptuelles logiques et ontologiques de ‘famille’44 selon la méthodologie indiquée dans le chapitre précédent (section 3.3.). Nous examinerons donc le sens des expressions langagières françaises et polonaises comme reflet de la conceptualisation unifiée de la famille garantie par l’enseignement universel du Magistère de l’Église. Dans un premier temps, nous étudierons la dénomination française et polonaise des relations logiques (génériques et spécifiques) de ‘famille’ (section 4.1.), dans un second temps, nous étudierons l’expression bilingue des relations ontologiques du concept en question, à savoir, les relations partitives (section 4.2.) et associatives ou fonctionnelles (section 4.3.).

Mais avant cela, nous comparerons l’étymologie des termes famille / rodzina45, connus, tout comme mariage / małżeństwo, dans les langues générales française et polonaise, et dans d’autres disciplines scientifiques comme la sociologie, la psychologie, le droit, etc. D’où, on parlera de leur « double appartenance » (Mathieu-Colas (2002 : 62) cité par Lerat (2003 : 4)), appartenance à la langue générale et appartenance à une langue spécialisée. Cette étude s’avère utile dans la perspective de la linguistique cognitive, car indépendamment du discours de la DSEC qui présente la vision unifiée de la réalité, chaque langue résulte de la conceptualisation du monde propre à sa communauté parlante.

Le terme français famille lexicalise le sens ‘membre d’une famille’, le mot...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.