Show Less
Restricted access

L’avortement en Irlande : 1983–2013

Dimensions religieuses, socioculturelles, politiques et européennes

Series:

Edwige Nault

Alors que les sociétés modernes occidentales poursuivent des politiques permissives en matière d’avortement, la République d’Irlande est le seul pays en Europe à avoir inscrit le droit à la vie de l’« enfant à naître » dans sa constitution. Cette question, conditionnée par la doctrine religieuse, est utilisée comme un moyen d’observation privilégié du processus de sécularisation envisagé ici comme la perte d’autorité de l’Église catholique sur les attitudes, les comportements et l’État. Ce livre contextualise le sujet dans le cadre social, culturel, politique, religieux et identitaire d’un pays en pleine mutation, ainsi que dans l’espace européen.
Show Summary Details
Restricted access

Conclusion de la première partie

Extract



Deux composantes ont contribué à la justesse de l’analyse. D’une part, la mise en perspective de l’Irlande dans l’espace européen a permis de dégager les caractéristiques du pays en comparaison d’autres contextes catholiques. D’autre part, l’étude longitudinale englobant les années précédant la forte croissance économique, puis celles de la crise financière, a permis d’exposer les changements au cours de cette période charnière qui a profondément modifié le pays.

Cette première partie a expliqué que, si le catholicisme ne rythme plus le temps comme auparavant, il n’a pas disparu des consciences. Bien que l’affiliation religieuse au catholicisme demeure très élevée, des éléments suggèrent que la ferveur est sur le déclin, telles la baisse de la pratique religieuse ou les questions d’éthique morale et sexuelle dont l’approche a subi de profondes transformations depuis les années 80. Ces manifestations externes de la sécularisation tendent vers un recul du respect de la doctrine catholique mais aussi vers une mutation de la pratique religieuse, des croyances et des mœurs catholiques. Il serait audacieux d’affirmer que cette tendance est définitive puisque les mutations sont en cours. De ce fait, il est plus prudent d’avancer l’hypothèse d’une phase intermédiaire comme cela a été exposé.

La dimension culturelle et sociale du catholicisme, composante clé liant les individus, a aussi été évoquée pour rendre compte de ces changements. Il...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.