Show Less
Restricted access

L’avortement en Irlande : 1983–2013

Dimensions religieuses, socioculturelles, politiques et européennes

Series:

Edwige Nault

Alors que les sociétés modernes occidentales poursuivent des politiques permissives en matière d’avortement, la République d’Irlande est le seul pays en Europe à avoir inscrit le droit à la vie de l’« enfant à naître » dans sa constitution. Cette question, conditionnée par la doctrine religieuse, est utilisée comme un moyen d’observation privilégié du processus de sécularisation envisagé ici comme la perte d’autorité de l’Église catholique sur les attitudes, les comportements et l’État. Ce livre contextualise le sujet dans le cadre social, culturel, politique, religieux et identitaire d’un pays en pleine mutation, ainsi que dans l’espace européen.
Show Summary Details
Restricted access

Conclusion générale

Extract



L’originalité de notre recherche est qu’elle s’est intéressée au débat sur l’avortement en Irlande comme un moyen d’observation privilégié du processus de sécularisation d’une part, et des relations que l’État entretient avec l’Église d’autre part, ainsi que les mutations identitaires engendrées par cette question à la fois au niveau individuel et institutionnel. Son originalité tient également à la double contextualisation et problématisation de la question au sein de l’espace européen.

Dans un premier temps, l’analyse a montré que l’avortement demeure le dernier pilier de l’éthique morale et sexuelle sur lequel l’influence de la doctrine catholique est significative en Irlande et a conclu que l’avortement est perçu négativement, surtout lorsqu’il est pratiqué pour des raisons sociales ou eugéniques. Cette analyse a été rendue possible par l’évaluation du degré de sécularisation au sein de la société irlandaise. Il est apparu nécessaire, en effet, de ne pas se limiter à la question de l’avortement et de comparer l’Irlande à d’autres pays européens (Italie, Espagne et Portugal) sélectionnés sur la base de leurs traditions culturelles catholiques. Cette approche a permis d’aborder la question sous un angle nouveau, notamment par l’établissement de critères de sécularisation externe et interne de la conscience individuelle en s’appuyant sur les données statistiques longitudinales de source européenne et irlandaise.

L’autonomisation, ou sécularisation, de la conscience individuelle, objet de la première...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.