Show Less
Restricted access

Panaït Istrati de A à Z

Dolores Toma

Panaït Istrati a toujours eu le culte du dictionnaire, comme somme de connaissances variées, comme livre instructif mais ludique à la fois. Le dictionnaire a été aussi pour lui le principal outil d’apprentissage et d’approfondissement des sens de sa pensée et de celle des autres. À 32 ans, il apprenait le français en copiant un dictionnaire français-roumain sur des fiches. Quelques années plus tard, quand il se mettra à écrire lui-même en français, il le fera en ouvrant cent fois le Larousse pour voir comment écrire tel ou tel mot. Il acceptait néanmoins ces travaux forcés comme le sacrifice et la souffrance qu’il avait toujours cru être l’inévitable rançon du bonheur. Celui d’exprimer sa pensée et de faire entendre ses propres mots. Cela ne lui aurait peut-être pas déplu de savoir qu’il est lui-même devenu un dictionnaire.
Show Summary Details
Restricted access

Kyra

Extract



« Kyra est absolument neuve pour nous, gens d’Occident », affirmait Romain Rolland, en déclarant qu’elle l’avait fait penser au XVIe siècle et aux grands tigres du théâtre Élisabéthain…362 Pour être flatteuse, la comparaison ne cache pas la distance, géographique et temporelle, creusée entre le monde représentée et celui des lecteurs occidentaux. Récupérée par l’entremise du pittoresque, elle a pu émerveiller, tout en constituant un écart affectif entre ces derniers et des personnages qui leur restent définitivement « étrangers » par leurs mœurs et leur façon de penser363. Ils le sont aussi pour certains exégètes roumains qui avaient considéré le livre comme « anti-national » et cela me semble encore plus intéressant. Ces personnages s’éloignent, au fond, d’une façon commune de penser et d’être, là et ailleurs.

Il faut d’autant plus savoir qu’elle est absolument spécifique de l’œuvre istratienne, étant attribuée à d’autres personnages : Kyra est la demi-sœur de Cosma, mais figurativement elle pourrait être aussi la sœur d’Adrien, de Mikhaïl, de Sotir, de Sarah… (le nom de Kyra est attribué une seule fois364 à la demi-sœur de Cosma, la mère de Dragomir et de la jeune Kyra, beaucoup plus souvent désignée par ce nom ou par celui de Kyra Kyralina ; pour éviter la confusion faite même dans certains commentaires, et je réserverai le nom de Kyra à la mère,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.