Show Less
Restricted access

Le Mystère de Dieu

Dieu-avec-nous – La révélation d’un partenariat de vie- Contribution à la notion du mystère chez K. Rahner, E. Jüngel, H. U. von Balthasar

André-Jacques Kiadi Nkambu

Que veut dire mystère de Dieu? Ce livre éclaire d’abord cette expression biblique et ce concept en tant que dogme du christianisme. Ensuite, à l’idée d’obscurité que semble revêtir le mot mystère, le livre fait voir son vrai sens : la vie. Le mystère de Dieu signifie donc la vie de Dieu qui s’est révélée dans le Christ en faveur de l’humanité. Pour cette révélation, Dieu a scellé une alliance avec son peuple, avec l’humanité : Dieu-avec-nous. C’est dans cette relation personnelle que le mystère ou mieux la vie de Dieu est expérimentée. C’est dans ce rapport de Dieu avec son peuple que l’identité de Dieu ainsi que celle de l’homme est révélée et glorifiée. Dans une démarche trilogique (de mots qualité de Dieu chez Karl Rahner, événement de Dieu chez Eberhard Jüngel et gloire de Dieu chez Hans Urs von Balthasar), le livre montre ce processus de révélation et d’identification. Enfin, le livre fait voir l’importance de la foi dans l’Église qui permet de faire, déjà aujourd’hui, l’expérience du mystère et il rappelle à cet effet le rôle de la vie sacramentelle.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 7 : Comparaison entre Rahner, Jüngel et Balthasar

Extract

Chapitre 7 :  Comparaison entre Rahner, Jüngel et Balthasar

Avec les conceptions du mystère chez Rahner, Jüngel et Balthasar, conceptions que nous avons dégagées jusqu’ici, en grande partie, de façon séparée des unes des autres, nous aimerions établir entre eux une comparaison qui portera uniquement sur les notions-clés que nous avons le plus rencontrées dans leurs pensées et qui étaient déterminantes pour la compréhension du concept mystère.

C’est ainsi que nous limiterons la comparaison sur les concepts suivants : la Grâce [die Gnade], la question de l’être [die Seinsfrage], la conception de l’homme [das Menschverständnis], la notion de la Révélation [der Offenbarungsbegriff], la notion de Dieu [der Gottesbegriff] et la notion du Mystère [der Geheimnisbegriff]. Il ne s’agit pas, dans cette comparaison, de montrer de possibles dépendances ou influences entre les trois théologiens – car en tant que contemporains, ils se connaissaient et étaient informés sur les idées de l’un ou l’autre –, mais il s’agit simplement de puiser un exemple parmi tant d’autres concernant l’explication [Klärung] de la notion du mystère dans la théologie contemporaine. Le « tertium comparationis » se trouve dans la chose même, notamment dans le donné du mystère, comme on le trouve constitutif pour l’essence de la vie chrétienne.

Nous voulons indiquer aussi bien les ressemblances que les différences ainsi que les complémentarit...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.