Show Less
Restricted access

Langage et Narration dans «Voyage au bout de la nuit» et «Mort à crédit» de Louis-Ferdinand Céline

Vincent Tchamy Kouajie

Voyage au bout de la nuit et Mort à crédit de Louis-Ferdinand Céline sont deux romans dont les spécificités du langage assurent l’émergence de la narration et de la construction du sens. Les rapports entre langage et narration qui se dégagent des microanalyses se déclinent sous formes de procédés linguistiques que prennent certaines composantes formelles du récit. Ces procédés linguistiques par ricochet scandent et dynamisent le récit. La précision de la cohérence structurelle et narrative de ces romans, à première vue épisodiques, se situe au cœur de cette recherche. L’application de différents concepts de narratologie et des sciences du langage imposent à l’analyse une démarche multiperspectiviste. Cette recherche présente un récit célinien syntagmatique plutôt que paradigmatique.
Show Summary Details
Restricted access

Annexe II

Extract

Présentation des expressions argo-érotiques de Voyage au bout de la nuit et Mort à crédit

Je choisis comme références, pour l’élaboration de l’inventaire des vocables argo-érotiques que l’on retrouve dans Voyage et Mort à crédit, le Dictionnaire du francais argotique et populaire705 de Francois Caradec et le Dictionnaire érotique706 de Pierre Guiraud. Ce dernier pense que les mots qui désignent l’activité sexuelle et ses organes, en dehors de leur aspect anecdotique qui retiendra l’attention du profane, présentent dans l’ensemble un intérêt linguistique particulier par la richesse de la synonymie. Ce qui est pertinent lorsqu’on considère la symbolique des images et des métaphores de la sexualité dans les romans de Céline. Cet intérêt linguistique est sans doute l’élément qui rend pertinente l’exploration menée ici, en tant qu’un des maillons dans la chaine des autres stratégies linguistiques que le narrateur met en œuvre dans les deux intrigues, conformément à ses objectifs de choquer et de s’auto-défendre par son écriture. Cependant, au-delà de l’aide qu’offre les dictionnaires, le soin sera pris, dans l’inventaire ci-dessous, d’affecter aux vocables retenus la signification qu’ils ont dans le corpus.

Peloter, caresser longuement : « à force de peloter Lola… » (Voyage, p. 54)

Le derrière, les fesses, dans ce contexte on penserait au sexe de la femme : « je reçus ainsi tout près du derrière de Lola le message du nouveau monde....

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.