Show Less
Restricted access

Dynamique des franҫais africains : entre le culturel et le linguistique

Hommage à Ambroise Jean-Marc Queffélec 2

Edited By Peter Blumenthal

Le dénominateur commun des contributions réunies ici est une certaine vision des processus évolutifs repérables dans les variétés du français en Afrique. Une telle manière d’observer et, dans la mesure du possible, d’expliquer les changements linguistiques survenus dans cette partie immense de la francophonie provient des recherches d’Ambroise Queffélec, maître à penser de nombreux auteurs du présent ouvrage. Les contributions sont dédiées en hommage à cet ami, collègue ou directeur de thèse, décédé en 2013. Elles reprennent et développent les grands thèmes de ses recherches : contacts entre le français et les langues africaines, formation de parlers mixtes, effets de l’arrière-plan socioculturel sur l’évolution linguistique.
Show Summary Details
Restricted access

Le concept de personne : extension de la forme de P3 dans le français parlé de locuteurs gabonais

Extract

← 198 | 199 →Magali Italia*

Le concept de personne : extension de la forme de P3 dans le français parlé de locuteurs gabonais

Abstract

In a variety of French spoken by Gabonese people with little or no formal schooling, two systems of person marking on the verb coexist: the standard system and a simplified system, in which the subject in preverbal position supplies the required information for the understanding of the rank of the person.

Résumé

L’analyse du concept de personne à travers les marques des P3 et P6 dans le français parlé par des Gabonais peu ou pas scolarisés permet de vérifier la thèse du continuum qui lie niveau linguistique et niveau de scolarisation. Les occurrences, appartenant au pôle inférieur du continuum, démontrent un système mixte qui utilise les désinences standard et un système relevant de la fonctionnalisation ; contrairement à ce qui a été décrit en Amérique du Nord ou dans d’autres pays d’Afrique, où les locuteurs les moins scolarisés emploient un seul modèle de construction issu de cette même fonctionnalisation. Elle se manifeste par la disparition de toute conjugaison personnelle et l’emploi d’une P3 neutre accompagnée d’une forme verbale nue. Le syntagme verbal s’appuie alors sur la séquence du sujet en position préverbale pour fournir les informations nécessaires à la compréhension du rang de la personne. Mais cet usage ne s’est...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.