Show Less
Restricted access

Les français régionaux dans l’espace francophone

Series:

Edited By Marie-Madeleine Bertucci

Les différentes variétés de français observables dans l’espace francophone, dites « français régionaux », dans la terminologie sociolinguistique, sont étudiées dans ce volume par certains des meilleur-e-s spécialistes du sujet, dans une perspective synchronique et à travers un spectre large qui embrasse aussi bien la variation diatopique que la variation sociale. Les chercheur-e-s interrogent le statut linguistique de ces formes endogènes de français et la place qu’elles seraient susceptibles d’occuper dans les politiques linguistiques-éducatives de régions ou d’États traversés par des tensions sociales et ethniques. Ces variétés s’inscrivent dans le paysage plurilingue et pluriculturel de la francophonie du XXIe siècle où la question des langues et des identités en contact est centrale.
Show Summary Details
Restricted access

Norme endogène et enseignement du français en Belgique francophone. Entre dénégation et acceptation

Extract



0.  Introduction

Depuis l’interminable crise politique qu’a vécue la Belgique en 2010–2011 – 541 jours, la plus longue dans l’histoire contemporaine de l’Europe –, les démêlés entre Flamands et Wallons sont devenus une sorte de carte de visite de ce petit pays créé par les puissances européennes au lendemain de la bataille de Waterloo pour servir de glacis entre l’Allemagne et la France. Initialement réunie aux actuels Pays-Bas, la Belgique prendra son indépendance en 1830.

Vue de l’extérieur, la situation politique belge est le plus souvent perçue comme un embrouillamini constitutionnel, résultat de nombreux compromis réglant tant bien que mal la cohabitation entre les deux principales communautés linguistiques du pays. Si cette vision est loin d’être inexacte, elle se focalise sur les seuls aspects linguistiques, alors que les différends les plus fondamentaux aujourd’hui reposent sur des visions politiques, sociales et économiques différentes selon que l’on vit au Nord ou au Sud du pays.

Les « problèmes linguistiques » en Belgique sont donc des révélateurs – à haute valeur symbolique – de dissensions plus importantes. Dans ce contexte, n’importe quel accord politique à portée linguistique ne peut qu’être provisoire, l’enjeu fondamental n’étant pas une « pacification linguistique », mais la conquête (démocratique) de nouveaux leviers de pouvoir.

Il y a donc lieu de distinguer clairement le sort des francophones belges dans leur ensemble, minoritaires au sein de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.