Show Less
Restricted access

Lieux de vie, lieux de sens

Le couple lieu / identité dans le roman belge contemporain- Rolin-Harpman-Feyder-Lalande-Lamarche-Deltenre

Series:

Judyta Zbierska-Moscicka

Perçue comme un « entre-deux » ou un « carrefour », la Belgique se définit volontiers en termes spatiaux. L’idée d’enracinement lui est chère au même degré que celle d’errance. La littérature thématise cette oscillation entre le dedans et le dehors en recourant à une imagerie complexe, tributaire de la sensibilité de chaque auteur, ainsi que des circonstances historiques et sociales qui le concernent. La période examinée (1960-2012), correspond, dans les représentations romanesques, à un démantèlement progressif de l’objet « maison », processus qui fait écho à des mutations profondes relatives aux phénomènes sociaux liés à l’évolution du sentiment identitaire. L’analyse thématique renouvelée par les apports de la sociologie de l’individu fournit un éclairage nouveau sur les œuvres étudiées.
Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract



Les préoccupations identitaires de la génération minimaliste, à laquelle nous avons intégré Caroline Lamarche et Chantal Deltenre, rejoignent celles de sociologues et d’anthropologues du monde postmoderne, centrées sur les jeux compliqués de relations entre le social, le politique, l’économique d’une part et l’individuel, voire l’intime de l’autre. Qu’ils se disent sans ambages en une dénonciation explicite, verbalisée en des phrases révoltées, ou qu’ils s’enveloppent de métaphores ingénieuses, les questionnements relatifs à la situation de l’individu ainsi qu’à sa conscience de soi et de la réalité ambiante, constituent la matière première des récits que nous allons interroger ici. La notion de crise s’impose qui, toute protéiforme qu’elle soit, et susceptible d’incorporer des phénomènes d’ordres différents, englobe néanmoins l’ensemble d’attitudes et de comportements que thématisent les récits de Lamarche et de Deltenre. À consulter le dictionnaire de la langue française, on découvre, sous l’entrée « crise », une panoplie de termes qui précisent cette notion : « perturbation » ou « rupture », « accident » ou « ébranlement », « changement subit » à caractère « brusque et passager » sont ici complétés par quelques autres termes qui esquissent avec une justesse inquiétante le portrait de l’individu des dernières décennies. « Désarroi », « désordre », « incertitude » ou « malaise » sont en effet des vocables qui reviennent obstinément dans les réflexions de sociologues ou anthropologues contemporains préoccupés de la condition de l’individu fragilis...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.