Show Less
Restricted access

La gestion du personnel au Crédit lyonnais de 1863 à 1939

Une fonction en devenir (genèse, maturation et rationalisation)

Series:

Cécile Omnès

En créant le Crédit lyonnais en 1863, Henri Germain lance le mouvement des grandes banques de dépôts. De petite banque régionale, sorte de start up bancaire, l’établissement grandit rapidement pour atteindre les dimensions d’une firme multinationale dès 1914. De 41 personnes en 1863, les effectifs dépassent les 22 000 en 1939. Dès lors, plusieurs questions se posent : comment le recrutement évolue-t-il du milieu du Second Empire à la veille de la Seconde Guerre mondiale ? Quelles sont les structures mises en place pour administrer une telle masse salariale ? Dans quelle mesure l’éthique des affaires guide-t-elle les choix des politiques de personnel ? Comment l’identité des employés de banque évolue-t-elle ? Quelles sont les réponses apportées aux défis que sont l’inflation des années 1920 et la grève de 1925 ? Quelles sont les limites de la rationalisation ?
Si l’histoire des banques constitue un secteur particulièrement dynamique de l’histoire des entreprises, elle ne s’était jusqu’ici jamais interrogée sur la gestion du personnel. C’est désormais chose faite avec cet ouvrage de Cécile Omnès qui fait entrer les employés du Crédit lyonnais dans le vaste champ de l’histoire sociale.