Show Less
Restricted access

Les journaux d’écrivains : enjeux génériques et éditoriaux

Introduction d’Hélène de Jacquelot et Cécile Meynard

Series:

Cécile Meynard

Les journaux d’écrivains représentent des cas de journaux personnels particuliers par le statut même des diaristes qui les ont écrits. Etudier ces journaux d’écrivains pose plusieurs questions : tenir un journal ou pas ? Pour qui et pour quoi tenir un journal ? Les diaristes eux-mêmes, par leur pratique et leurs interrogations, soulignent combien le journal d’écrivain relève d’une catégorie générique littéraire propre. Dans la relation complexe entre diaristes et destinataires se redéfinissent tout à la fois la notion de l’intimité et la fonction d’un journal d’écrivain. Se pose enfin une question non moins complexe, qui se joue entre diaristes et éditeurs : comment publier un journal d’écrivain sans en trahir la teneur et la signification ?
Cet ouvrage, qui rassemble des textes de chercheurs de plusieurs pays portant sur des journaux d’écrivains français et étrangers, du XVIIIe au XXe siècle, permet ainsi de faire l’état des lieux de la critique actuelle sur le sujet.
Contenu : Hélène de Jacquelot/Cécile Meynard : Introduction. Les journaux d’écrivains : questions génériques et éditoriales – Philippe Lejeune : Une poétique du brouillon – Christian Del Vento : « En se regardant dans ce fidèle miroir ». Les Journaux de Vittorio Alfieri entre analyse du « moi » et construction de l’autobiographie – Sylvie Crinquand : Entre laboratoires de la création et postfaces : quelques journaux d’écrivains britanniques (1798-1832) – Anne Boutin : Le journal Amélie et Germaine de Benjamin Constant : un exemple de flottement générique – Raoul Bruni : Le journal comme style de pensée : sur le « Zibaldone » de Giacomo Leopardi – André-Alain Morello : L’écriture de soi et le laboratoire de l’œuvre : Giono, du journal aux carnets – Sophie Hébert : Louis Guilloux, un journal entre guillemets – Matthieu Sergier : Le journal d’écrivain à l’épreuve de la prose expérimentale flamande des années 1960 – Julie LeBlanc : Portraits écrits et portraits-images dans les Carnets inédits de Marie-Claire Blais – Sylvie Lannegrand : Le chassé-croisé des genres dans le Journal d’Yves Navarre – Bertrand Vibert : Les Cahiers d’Henri de Régnier, ou le laboratoire du songe – Peter Schnyder : Gustave Roud dans son Journal. Vers une écriture poétique de l’instantané ? – Michel Braud : Les Journaux de Charles Juliet – Jean Touzot : Les Journaux intimes de François Mauriac – Simona Modreanu : Les Cahiers de Cioran, ou la lecture comme bouleversement – Brigitte Lefèvre : Le pacte diaristique de Nogami Yaeko – Maria Pilar Saiz-Cerreda : Le journal de guerre et Léon Werth : discours intime ou témoignage public ? – Jean-François Louette : Sartre, Drieu : deux diaristes durant la drôle de guerre – Véronique Montémont : « Quinze ans et la guerre en même temps » : journaux de jeunes filles sous l’Occupation – Eddie Breuil : Les spécificités de la signalisation du nom propre dans les éditions de textes d’écrivains de la sphère intime (journaux et correspondance) – Chloé Le Meur : Publier l’intime : le cas des Journaux intimes de Baudelaire – Stéphane Gougelmann : Que reste-t-il d’intime dans le Journal intime de Jules Renard ? – Rana El Gharbie : Les adresses à l’éditeur dans Le Passé défini – Simon Dubois-Boucheraud : De l’auto-bio-graphique à l’auto-publication : les écritures des « moi » d’Anaïs Nin – Martine Sagaert : De la difficulté d’éditer le Journal de Gide sur un support papier – Françoise Simonet-Tenant : L’édition du journal de Catherine Pozzi : un défi difficile – Catherine Viollet : Éditer le journal de Christiane Rochefort (1986-1993) – Daniel Lançon : Les Journaux d’un ailleurs néo-romantique : l’exemple de l’Égyptien francophone Ahmed Rassim.