Show Less
Restricted access

Enjeu cartésien et philosophies du corps

Études d’anthropologie moderne

Series:

Paolo Gomarasca

L’objectif du présent travail est avant tout de retracer le célèbre clivage cartésien entre pensée et corps, à partir d’une analyse épistémologique de la disqualification – opérée par Descartes – du rôle cognitif de l’imagination. L’auteur approfondit, d’un point de vue phénoménologique, trois solutions symptomatiques de l’époque moderne, pour repenser le statut anthropologique et politique du sujet de façon unitaire : la tentation de réduire le corps à une idée, comme on le voit dans l’interprétation hégélienne de Malebranche ; la réaction anti-cartésienne du médecin-philosophe Cabanis, avec son ambition d’expliquer la pensée en termes d’émergence de la matière corporelle ; et enfin la tentative, que l’auteur met à l’épreuve à partir de Rosmini, de parler du corps sans renoncer à son altérité inquiétante, mais en évitant aussi l’impasse dualiste.