Show Less
Restricted access

Jean Kobs (1912–1981)

La poésie comme mode de vie et de pensée- Textes réunis et présentés par Laurent Fels

Laurent Fels

Il aura fallu attendre à la fois le centenaire de sa naissance et le trentenaire de sa mort pour que Jean Kobs sorte enfin du purgatoire littéraire dans lequel l’insensibilité et les servitudes matérielles d’un XXIe siècle l’ont confiné. Et pourtant, celui qui accepte d’entrer par la petite porte dans une œuvre riche de plus de 1600 poèmes l’aura compris : Kobs, par sa sensibilité hors du commun, son érudition et sa fidélité à autrui comme à soi-même ne pouvait demeurer dans les oubliettes de l’Histoire littéraire. Que la poésie de Jean Kobs commence à être présente dans les revues et les anthologies est peut-être dû à l’ironie du sort : si l’époque contemporaine est peu favorable aux créations littéraires, c’est aussi le profond malaise par lequel elle est marquée depuis quelques décennies qui amène certains à chercher dans les milieux artistiques la consolation qu’ils ne sauraient trouver ailleurs. À ceux-là, si peu nombreux soient-ils, la redécouverte de l’art classique, avec ses formes rigoureuses et sa langue châtiée, sert d’échappatoire et restitue, ne fût-ce que sur le plan intellectuel, les structures dont la société moderne se voit privée.

Table of contents