Show Less
Restricted access

Les degrés du verbe

Sens et formation du parfait en grec ancien

André Sauge

Renouant avec un débat du XIXe siècle sur la valeur intensive du parfait en grec ancien, l'auteur démontre tout d'abord que les interprétations désormais dominantes sur le sens de cet aspect verbal sont inadéquates ou tout simplement fausses. A l'appui des hypothèses qu'autorise l'histoire de sa formation et une comparaison avec les langues indo-européennes, il montre son statut particulier dans la langue grecque ancienne. Par diverses méthodes de travail (analyse sémantique d'abord, examen détaillé des contextes d'emploi ensuite), l'auteur met en évidence que le parfait joue dans le système du verbe un rôle analogue aux degrés de l'adjectif dans le système du nom. L'étude lui permet d'entreprendre un nouvel examen de la suite ἵστωρ ‛ιστορέω ‛ιστορἰη et d'en dégager le sens par des procédures strictement linguistiques. Enfin, l'auteur reprend la question de l'historié en médecine et chez Hérodote; il en prend congé en compagnie de Platon.
Contenu: Formation et sens du parfait en grec ancien – Statut particulier de cet aspect dans le système verbal, sur les plans syntaxique et sémantique – Analyse sémantique de quelques parfaits de formation ancienne – Mise en évidence que cette formation est antérieure aux oppositions des voix (actif - moyen - passif) – Examen de trois verbes appartenant au champ de la vision.