Show Less
Restricted access

La raison constructrice

Essai de réalisme constructiviste pour une ontologie quantique

Series:

Piergiorgio Quadranti

Le cercle de Vienne, en reprenant l’opposition entre Hume et Kant, se heurte aux limites de l’empirisme, par l’irréductibilité, aux données sensorielles, des termes théoriques. Héritière de Kant, l’œuvre de Piaget montre que les structures aprioriques sont l’aboutissement d’une construction. Malheureusement l’épistémologie génétique fournit davantage des critères pour déceler les différents niveaux qu’une construction explicite.
La thèse du livre est qu’il est possible de relier toutes ces approches dans une construction formelle explicite, constituée par des couches successives, de complexité croissante et atteintes au moyen de termes théoriques. Il s’agit d’élargissements ontologiques, appelés interprétations. Pour la première couche, il n’est nécessaire d’exiger ni temps ni espace ni substances ni causalité ni matière.
Nous disposons ainsi d’un paradigme épistémologique commun aux sciences dures (en particulier la physique) et humaines.
Contenu : Temps comme première construction interprétative – Espace construit sur le temps – Ontologie constructive reliée aux termes théoriques – Théorie de la mesure comme fondement de la notion de substance, de stabilité et des mécaniques quantique et classiqueRéalisme constructiviste relié aux termes théoriques – Rationalisme constitué par les axiomes d’interprétation (p.e. temps) et d’organisation du niveau empirique (p.e. espace) – Causalité : absorbée dans la théorie de la mesure – Holisme relié à la mesure et aux différents niveaux interprétatifs (couches ontologiques).