Show Less
Restricted access

La renaissance féerique à l’ère victorienne

Series:

Anne Chassagnol

Cet ouvrage retrace les grandes lignes de l’histoire de la féerie britannique et propose d’expliquer comment celle-ci est revenue en force au XIX e siècle dans toutes les sphères du royaume – artistique, scientifique, économique, politique – sous le patronage du couple royal, alors que Victoria elle-même était surnommée « la Reine des fées ». Pourquoi écrivains, ministres et industriels se sont-ils lancés si volontiers dans l’aventure du conte de fées? Pourquoi l’adjectif « féerique » s’est-il alors appliqué au chemin de fer, aux ballets blancs, ainsi qu’au palais de l’Exposition Universelle ? Comment expliquer la passion, voire l’obsession des Victoriens pour les fées ?
Ce livre interroge la position de l’image féerique placée entre lisible, visible et invisible en explorant les liens entre féerie et spiritisme, sans oublier la dimension sensuelle, voire érotique de la fée.
Contenu : Origines et héritages – Réinventer une féerie britannique – La féerie victorienne : syndromes et symptômes d’une renaissance – Nostalgie du passé et curiosité scientifique – Du regret au regrès : le thème du retour – La fée à l’heure des découvertes scientifiques – La fée dans le filet à papillons : féerie et histoire naturelle – De l’anthropologie à la mort de la fée – Les Victoriens et le visible – L’image féerique : une mise en scène de l’invisible.