Show Less
Restricted access

L’acteur européen Jean-Pascal Delamuraz

De l’usage d’une Suisse rétive mais pas chétive

Series:

Daniel Margot

C’est l’ouvrage d’un des très proches collaborateurs du Conseiller fédéral Jean-Pascal Delamuraz (JPD), son conseiller personnel pendant toute la durée de son mandat ministériel à Berne. Cette proximité et des archives personnelles lui permettent de cerner le personnage et, plus de dix ans après son décès, de bénéficier d’un bon recul pour embrasser non seulement l’itinéraire, la carrière et l’œuvre de cet acteur suisse de la scène européenne, mais encore un environnement institutionnel complexe et des perspectives incertaines en vue. Il le fait à la lumière d’une actualité européenne très mouvante.
Non dénué d’humour, c’est un témoignage vivant et critique ainsi qu’une tentative d’essai sous la forme d’un tableau riche d’observations sur les conditions historiques, diplomatiques, politiques et personnelles dans lesquelles JPD a œuvré en faveur de la cause européenne, ses propos, ses rencontres et ses confidences, ses réussites, ses désillusions et son « dimanche noir » de décembre 1992.
Entre l’histoire qui devrait « rappeler ce que vous devez être ‘et’ nous ne connaissons rien qui n’évolue pas », JPD avait fait son choix, en visionnaire et homme d’action. D’où sa volonté tenace et parfois impatiente pour tenter d’obtenir de Bruxelles un arrangement sur mesure pour son pays. Du même coup, il aspirait à faire bénéficier l’Europe en devenir d’un vénérable patrimoine institutionnel et politique, « l’acquis helvétique ».
Sans se départir d’une franche admiration, parfois sous-jacente parfois ouverte, pour la manière d’être et de faire de « son » ministre, Daniel Margot n’occulte pas ce qui faisait sa vulnérabilité, non plus que son tempérament impétueux et un inaltérable besoin d’amitié, de connaissance et d’humour. Des circonstances récentes l’amènent enfin à saluer le premier magistrat suisse à avoir dénoncé les dangers d’une économie privée trop à son compte dans l’ultra libéralisme ambiant.
Émouvant ou léger, drôle ou tragique, allusif ou explicite, rétrospectif et prospectif, à l’usage externe autant qu’interne, cet ouvrage de mémoire ne débouche pas sur le constat évident d’une entrée de JPD dans l’Histoire ; il pose cependant la question de son influence historique. Portrait attachant mais pas apologétique, il n’est pas le genre de peinture qu’on oublie sur la cheminée.
Contenu : Confédération helvétique : un acquis particulier, mais pas unique – Itinéraire et rencontres, ou de la force dégagée par le besoin de participer – L’action : d’un chemin exaltant à l’impasse sans blocage – Évaluation et perspectives : une Suisse européenne en berne ? – Témoignages personnels.