Show Less
Restricted access

Roland Barthes et l'étymologie

Cécile Hanania

Roland Barthes recourt de façon récurrente dans ses textes à des filiations ou à des déductions étymologiques, savantes ou fantaisistes. Si les travaux critiques consacrés au sémiologue ont relevé ce phénomène, ils ne l’ont jamais exploré de façon approfondie et l’ont en général rapporté à un goût du lexique ou à un jeu langagier. Les étymologies de Barthes, pourtant, sont loin d’être uniformes et elles n’interviennent pas sous sa plume de façon toujours ludique et heureuse.
Ce livre propose une étude neuve et détaillée de l’usage étymologique de Barthes à travers toute son œuvre. Il en révèle l’ambivalence fondamentale ainsi que le rôle stratégique et les enjeux critiques. Loin de réduire l’étymologie à un effet de style anodin, l’auteure retrace l’histoire complexe de son étude et de sa pratique.
En analysant son statut sémantique et épistémologique au cours des âges, elle remet à jour ses dimensions philosophiques, politiques et poétiques et questionne la légitimité et la fonction de son intervention chez Barthes. Les formes qu’elle emprunte, les mutations qu’elle subit au fil de ses textes et les différentes théories ou rêveries linguistiques et littéraires qui l’orientent, montrent que l’étymologie est au cœur des interrogations de Barthes sur l’écriture.
Contenu : Barthes et le langage – Recherches étymologiques au XXe siècle – Étymologie et sens- étymologie et métaphore – Étymologies populaires et savantes - Signifiant et signifié – Pluralité et duplicité du langage – Nouvelle écriture critique – Influence de Saussure – Lecture de Cratyle et de Proust.