Show Less
Restricted access

Résilience et Modernité dans les Littératures francophones

Tome I

Series:

Edited By Marc Quaghebeur

« Après Violence et Vérité (2013) puis Sagesse et Résistance (2018), ces deux tomes constituent une nouvelle approche transversale des littératures francophones. Et ce, par le biais d’un nouveau couple conceptuel : Résilience et Modernité. Un grand nombre d’œuvres venues des Francophonies du Nord, d’Afrique ou des Caraïbes font l’objet des analyses de ces deux volumes. Elles plongent aussi bien dans les génocides que dans les guerres de libération, dans le sort fait aux femmes ou aux immigrés, que dans les formes de ré-habitation de la langue française. Ces deux tomes contribuent donc à une perception renouvelée de l’aujourd’hui et des Francophonies culturelles mais aussi au travail sur La Mémoire, l’Histoire, l’Oubli cher à Paul Ricoeur.

Marc Quaghebeur : Une tension structurelle aux multiples modulations – Pierre Mertens : Semprun : le recours à la langue française comme résilience – Concilie Bigirimana : L’expression du tabou chez Anselme Nindorera – Laurence Boudart : Effets littéraires de la mondialisation chez Nicolas Ancion et Grégoire Polet – Marzia Caporale : Résister à Ébola : écriture performative et narration écocritique dans En compagnie des hommes de Véronique Tadjo – Carmen Cristea :Mémoire, Histoire et création artistique dans Lignes de faille de Nancy Huston et Les Grands masques de Marc Quaghebeur – Babou Diene : Des récits de vie pour survivre au génocide rwandais – Kathleen Gyssels : « Réparer les vivants » : Claude Lanzmann et André Schwarz-Bart, Le Dernier des [In-]justes – Jean-Claude Kangomba :De Jean Bofane à Fiston Mwanza. La société congolaise à l’heure des économies globalisées – Fritz Peter Kirsch : Résiliences francophones Sur le cas du Québec envisagé à partir des romans de Gaétan Soucy – Pierre Leroux : Dire les martyres, écriture et résilience dans Ces fruits si doux de l’arbre à pain de Tchicaya U Tam’si et Beto na Beto, Le poids de la tribu de Mambou Aimée Gnali – Lila Mejdahed : Pédagogies de la résilience : le cas des anthologies scolaires trilingues et pluriculturelles des littératures algériennes – Maxime Normand : Renoncer à être Français ? Le choix de Solal dans Belle du Seigneur d’Albert Cohen – Dominique Ranaivoson : Célébrer par fidélité, réparer pour avancer, créer loin de tout : les littératures francophones écartelées des pays en crise – Cristina Robalo Cordeiro : L’état du livre : de la sociologie à la politique – Anne Schneider : Migrance, résiliance et reliance : trois concepts au cœur du renouveau de la littérature francophone pour la jeunesse – Josias Semujanga : L’enfant soldat résilient, ou le topos de l’espoir dans les récits africains contemporains – Frano Vrančić : La résilience et la modernité dans l’œuvre littéraire d’Aimé Césaire – Fatiha Bennani : Assia Djebar entre le marteau et l’enclume – Alvaro Luna : Résilience et mémoire collective dans Le Harki de Meriem de Mehdi Charef – Abdelaouahad Mabrour : « Revenir au monde » : la flamme d’un enfant des « Lumières » – Hind Moutai : Le choc doux des cultures – Cécile Mundi Muauke : L’œuvre littéraire de Pius Ngandu Nkashama, une contribution à la résilience des littératures francophones – Michel Naumann : Le désert prophétique : désespoir et résilience dans « Aux Deux Manguiers », une nouvelle d’Achille F. Ngoye – Maria Giovanna Petrillo : La Guerre de 2000 ans de Kateb Yacine ou de l’Histoire résiliente de l’Algérie – Laurence Pieropan : La résilience culturelle pour panser les blessures de la colonisation et de l’immigration : les écrits francophones de Fatou Diome – Martine Renouprez : Résilience : le mythe politico-héroïque de Patrice E. Lumumba dans la littérature belge – Sorin C. Stan : Surréalisme et Histoire : résilience cannibale dans Cahier d’un retour au pays natal – Pierre Vaucher : Les écrivains belges à l’ère de la mondialisation. Quand l’Est et le Sud établissent de nouveaux imaginaires pour penser l’Occident – Hanifa Allaoui : Albert Memmi, le phénix de la littérature maghrébine francophone – Viviane Azarian : Trauma et résilience dans Matière grise de Kivu Ruhorahoza – Abdellah Baïda : La littérature carcérale au Maroc pour dévoiler l’inhumain – Susan Bainbrigge : Écrire la cure psychanalytique dans le récit francophone belge : traumatisme, créativité et résilience – Amandine Beukens : Jean Sigrid, l’artiste du brouillard – Arzu Etensel Ildem : Eau de Café de Raphaël Confiant : un espace hétérogène entre passé traumatique et résilience – Catherine Gravet : Comment les femmes entrent-elles en résilience ? Personnages de « folles » qui guérissent (ou pourraient guérir) dans quelques récits de « Maghrébines » – Carolin Herzog : L’écriture de résilience dans Le Testament de l’espoir d’Antoine Kaburahe : une expérience burundaise de modernité – Fabien Honoré Kabeya Mukamba : La résilience : expérience et fiction chez Maeterlinck – Vassiliki Lalagianni : Des mots contre l’oubli. Résistance et résilience dans l’écriture migrante de Sema Kiliçkaya – Fanny Martin Quatremare : L’art de perdre pour se construire dans le roman d’Alice Zeniter – Philippe Nayer : Souvenirs, contraintes et dépassements – Rodrigo Palacios Ferro : Incendies, de Wajdi Mouawad : dépasser le pathos de la tragédie grecque à travers la mémoire – Vincent Radermecker : Jean Louvet : « J’écris pour ne pas tuer » – Alicja Ślusarska : La résilience face au malaise identitaire : les récits de filiation de Nicole Malinconi (Nous deux, Da solo, À l’étranger)