Chargement...

(Se) gouverner

Entre souci de soi et action publique

de Guy Lebeer (Éditeur de volume) Jacques Moriau (Éditeur de volume)
©2010 Collections 211 Pages

Résumé

Qu’est-ce que gouverner aujourd’hui ? Les modalités de gestion de la population apparaissent de plus en plus complexes. De façon inédite, l’exercice du pouvoir passe de nos jours par des dispositifs qui articulent très finement technologies de contrôle et processus de constitution du sujet. Ce n’est plus tant par le recours à la contrainte ou à la discipline que se gouvernent les individus que par l’examen de soi et l’auto-surveillance. Les sujets que nous sommes se constituent au gré des injonctions qui leur sont adressées à devenir tels, dans le commerce permanent avec les dispositifs qui organisent nos vies.
S’appuyant sur l’œuvre de Foucault, ce livre interroge la « gouvernementalité » contemporaine dans ses déclinaisons concrètes. Ce modèle d’analyse est ici mis à l’épreuve de multiples domaines de pratiques, de la médecine au droit en passant par le travail social, l’urbanisme et les nouvelles technologies.
Où est la place de l’État dans l’ordre néolibéral du monde ? N’y a-t-il pas quelque réduction aveuglante à le considérer comme se retirant du paysage ? Face à la dispersion des rapports de pouvoir, est-il possible de déceler comme un enjeu organisateur ? Et comment penser la résistance dans ce cadre ?
Autant de questions auxquelles les textes réunis ici tentent d’apporter une réponse empirique.

Résumé des informations

Pages
211
Année
2010
ISBN (PDF)
9783035260106
ISBN (Broché)
9789052016016
DOI
10.3726/978-3-0352-6010-6
Langue
Français
Date de parution
2011 (Mai)
Mots clés
Modes de gouvernement Construction des identités roles
Published
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2010. 211 p., 5 fig.

Notes biographiques

Guy Lebeer (Éditeur de volume) Jacques Moriau (Éditeur de volume)

Les responsables de la publication : Guy Lebeer est professeur de sociologie et chercheur au Centre METICES de l’Université Libre de Bruxelles. Ses travaux portent principalement sur des questions de sociologie de la santé (sociologie politique de la médecine, bioéthique, santé au travail, etc.). Jacques Moriau est assistant et chercheur au Centre METICES et au Centre de recherches criminologiques de l’Université Libre de Bruxelles. Il mène un travail de thèse sur les politiques publiques à destination des populations vulnérables.

Précédent

Titre: (Se) gouverner