Chargement...

Georges Henein, Poète francophone d’Égypte

Préface de Cristina Boidard-Boisson

de Evelyne M. Bornier (Auteur)
Monographies 142 Pages

Résumé

Georges Henein, poète francophone d’Égypte apporte une contribution manifeste à la discipline des études littéraires francophones et comble un grand vide dans le domaine encore à peine exploré de la francophonie au Moyen Orient. Cet ouvrage met en lumière la vie et l’œuvre de Georges Henein, l’un des pères du surréalisme égyptien, souvent comparé à André Breton.
Un premier chapitre analyse l’empreinte historique, littéraire et culturelle laissée par la France sur l’Égypte, de l’expédition de Bonaparte aux années 1960. Un second volet montre comment le mouvement surréaliste français a pris racine dans le pays du Levant au cours des années 1920 et étudie ses effets sur la littérature égyptienne avant la crise de Suez. Le troisiLe troisième et dernier chapitre est consacré à une analyse de textes choisis et tente de définir le projet poétique et l’orientation politique de l’auteur. Cette réflexion montre également en quoi les textes d’Henein sont une contribution majeure à la littérature française et francophone et pourquoi ils méritent une place centrale dans le canon littéraire du 20e siècle. Cet ouvrage s’adresse à un large public international et interdisciplinaire. Chercheurs, professeurs et étudiants, mais aussi non-spécialistes trouveront dans ce livre une source leur permettant de se familiariser avec le mouvement surréaliste francophone en Égypte, ainsi qu’Henein, ses œuvres, et son époque. Un nombre encore limité d'études ont été publiées dans le domaine de la littérature francophone d’Égypte et beaucoup de ses auteurs restent largement inconnus du grand public. C’est à cette lacune que cet ouvrage tente de remédier.
English summary: Georges Henein, French poet of Egypt provides a clear contribution to the discipline of the French literary studies and fills a void in the still barely explored area of the Francophonie in the Middle East. This book highlights the life and work of Georges Henein, one of the fathers of the Egyptian surrealism, often compared to André Breton.

Table des matières

  • Couverture
  • Titre
  • Copyright
  • À propos de l’auteur
  • À propos du livre
  • Pour référencer cet eBook
  • Table des Matières
  • Remerciements
  • Préface (Cristina Boidard-Boisson)
  • Introduction
  • Pourquoi Georges Henein?
  • Henein, cet illustre méconnu!
  • Méthodologie et cheminement d’une réflexion
  • Chapitre 1. La francophonie d’Égypte
  • Prolégomènes
  • Points de départ
  • L’Égypte au XIXème siècle
  • L’Égypte au XXème siècle
  • La question de la langue
  • Problématiques identitaires
  • Le discours littéraire francophone en Égypte
  • Chapitre 2. Georges Henein, poète francophone d’égypte
  • Ferments d’une poétique
  • Henein et la langue française
  • Vers une poétique du défi
  • Georges Henein et les arts plastiques
  • Henein et la littérature surréaliste
  • Les années sombres
  • Le dessaisissement
  • Réminiscences et exil
  • Chapitre 3. La révolution au service de la poésie
  • Polémique et transgression
  • De la polémique
  • De l’engagement, ou de la poétique de la transgression
  • Des origines de la polémique à une nouvelle poétique
  • Le nihilisme
  • Surmonter la métaphysique
  • Le texte et le chaos
  • Perspectivisme et connaissance
  • Vérité et probité
  • Art et révolution
  • Propos sur l’esthétique
  • L’art protecteur de la vie
  • Poésie du seuil et dépassement de soi
  • Conclusion
  • Notes
  • Bibliographie
  • Titres de la collection

← viii | ix → REMERCIEMENTS

La réalisation de cet ouvrage a été facilitée par deux congés sabbatiques assortis de bourses généreuses du College of Liberal Arts à l’Université d’ Auburn, Alabama, États-Unis.

Cet ouvrage n’aurait jamais vu le jour sans le soutien de mes collègues et amis d’Alabama, de Louisiane et de France.

Tous mes remerciements au Professeur Cristina Boissard-Boisson (Université de Cadiz, Espagne) pour sa préface.

Je remercie également ma famille pour son soutien et ses encouragements tout au long de ces mois d’écriture.

Un merci tout particulier à mes parents pour leur patience et leur relecture toujours attentive et constructive de mon texte. ← ix | x →

← x | xi → PRÉFACE

De nombreuses années ont passé depuis la soutenance de ma thèse sur Georges Henein en 1991, et l’intérêt pour cet auteur s’est manifesté peu à peu, d’abord au niveau universitaire pour s’ouvrir ensuite au public en général. Qui aurait pensé, à cette époque-là, que l’œuvre d’un auteur si déroutant au premier abord, importante aussi bien dans le panorama littéraire égyptien que surréaliste et pourquoi pas (malgré les difficultés de « classement ») dans la littérature française, se trouverait un jour à la portée des universitaires et du grand public ? À cette époque-là le chemin était ardu, les difficultés pour consulter ses œuvres étant grandes. Tout était dispersé, de nombreuses petites maisons d’édition n’avaient plus d’exemplaires ; il fallait recopier à la main à la Bibliothèque Nationale certains recueils qui ne pouvaient être photocopiés et surtout faire appel à la bonne volonté d’autres personnes qui voulaient bien envoyer des copies de ces textes.

Rassembler ces écrits pour les rendre accessibles était un défi. Le cercle de ses proches et amis connaissait la valeur de son œuvre ce qui explique une certaine fulgurance à la mort de l’auteur en 1973 avec la parution de nombreux articles et du recueil Hommage à Georges Henein en 1974 au Caire sous l’égide de sa veuve. Ensuite pratiquement toutes les actions ont été menées par des proches : sa veuve, Boula, rassemble et organise une sorte de journal qui ← xi | xii → voit le jour sous le titre L’Esprit frappeur. Carnets 1940–1973 en 1980 après la publication du volume Le Nuage Rouge par Yves Bonnefoy, grand ami de l’auteur, en 1977. À partir de cette date, la disparition des proches ou le manque de moyens conduisent à un silence qui sera rompu en 1981, année où paraît à Paris, cette fois, Au Pont de l’épée, Georges Henein, Hommage et études qui reprend certains articles de la publication de 1974 et le Seghers de la « Série Poètes d’aujourd’hui » publié de nouveau par un ami et collaborateur au temps de la fondation du Secrétariat International du Surréalisme Cause, Sarane Alexandrian. Après la publication d’un certain nombre d’articles dans les années 70–80, un pas décisif est franchi dans les années 90 avec la soutenance de plusieurs thèses doctorales en Espagne (1991), en France (1996) et aux États-Unis (1999).

Ces recherches et écrits entérinent la révélation et redécouverte de l’œuvre d’Henein. Et grâce à ce regain d’intérêt au niveau universitaire et probablement à la collaboration de proches de l’auteur, deux ouvrages fondamentaux voient le jour : le premier Entre Nil et sable: Écrivains d’Égypte d’expression française (1920–1960) en 1999 sous la direction de Marc Kober et le second, absolument capital pour l’accès du grand public, en 2006 : l’édition des œuvres complètes dans le volumineux recueil Georges Henein, Œuvres — Poèmes, récits, essais, articles et pamphlets, édition des textes établie par Pierre Vilar, avec la collaboration de Marc Kober et Daniel Lançon. En 2014, une dernière parution de Marc Kober, Georges Henein (1914–1973), l’homme et l’œuvre : itinéraire d’un écrivain-journaliste francophone entre Égypte et Europe à travers les mouvements littéraires, artistiques et politiques du XXe siècle indique que l’aboutissement de nombreuses recherches démontre l’intérêt pour cet auteur.

Le présent volume suit les traces des ouvrages cités ci-dessus et nous pourrions parler d’une consécration de l’écrivain, ce flâneur dont les rives atteignent désormais celles de l’Atlantique.

Dans son introduction Evelyne Bornier justifie le choix de l’auteur et indique la méthodologie de sa réflexion. Un premier chapitre situe Georges Henein et analyse l’évolution de la francophonie en Égypte. Un second chapitre est consacré à sa biographie. Un troisième et dernier chapitre examine les prises de position d’un auteur pour qui la révolution est essentielle et doit servir la poésie. Le dénominateur commun de ce travail est, en outre, la précision et l’abondance des informations, raison pour laquelle je limiterai mes commentaires aux points qui semblent essentiels.

← xii | xiii → Un premier volet, bien documenté, situe Georges Henein dans son contexte. Un point important est l’analyse du caractère cosmopolite du pays où se fondent diverses cultures comme conséquence de la présence de Français, d’Italiens, d’Espagnols, de Syro-Libanais, de Turcs et d’Arméniens. L’essor économique du pays à partir du percement du Canal de Suez explique le resserrement des liens entre la France et l’Égypte et fait du Caire une ville prospère. Ce travail souligne aussi le fait colonial car les influences des Européens conduiront à une soumission d’abord à la France puis à la Grande Bretagne jusqu’à l’indépendance limitée de 1936 par rapport à l’indépendance acquise en 1956. La lutte pour l’hégémonie se traduit non seulement en rivalités linguistiques et culturelles entre les deux puissances colonisatrices mais elle conditionne aussi l’existence des établissements scolaires français et britanniques.

Le volet suivant consacré à l’Égypte au XXème siècle fournit une analyse détaillée de l’évolution politique et surtout culturelle qui donnera lieu à l’apparition de la littérature francophone égyptienne grâce à des auteurs comme Joseph Agoub, Jehan d’Ivray, Gabriel Guernard et Émile Bernard… Tout cela en dépit de la prépondérance de l’anglais comme langue véhiculaire et malgré le petit nombre de résidents français.

Un autre mérite de ce chapitre réside dans sa largeur de vue. En effet Evelyne Bornier ne se limite pas à analyser la francophonie en Égypte d’une manière isolée du contexte. L’interaction de nombreux aspects est présente : historiques, politiques, économiques, sociologiques, culturels, scientifiques, littéraires aussi bien dans la production que dans l’édition en Égypte ou en France et le tout avec d’incessantes références au contexte social. L’expression une francophonie « en étoile » qu’elle emprunte à Jean-Jacques Luthi pour définir cette dernière traduit sa diversité de façon probante et permet d’appréhender les multiples facettes qui ont permis son éclosion.

Résumé des informations

Pages
142
ISBN (PDF)
9781453915547
ISBN (ePUB)
9781454190479
ISBN (MOBI)
9781454190462
ISBN (Relié)
9781433130144
Langue
Français
Date de parution
2015 (Juin)
Published
New York, Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, Oxford, Wien, 2015. 142 p.

Notes biographiques

Evelyne M. Bornier (Auteur)

Franc-Comtoise d’origine, EVELYNE M. BORNIER enseigne la littérature francophone à l’Université d’Auburn en Alabama, États-Unis depuis 2012, après avoir enseigné en Louisiane pendant 12 ans. Passionnée par la langue et sa préservation dans les zones francophones où elle est menacée de disparition, elle a été Présidente du Consortium CODOFIL (Conseil pour le Développement du Français en Louisiane) pendant 6 ans. Poète, chercheur, elle est l’auteur d’un recueil de poèmes bilingues (Derniers Remparts/Last Ramparts, 2013), ainsi que de nombreux articles dans des revues internationales consacrées à la francophonie (International Journal of Francophone Studies, Le Maghreb Littéraire, Bulletin of Francophone Africa, et Cincinnati Romance Review). Elle a également contribué à plusieurs ouvrages consacrés aux littératures francophones du Maghreb.

Précédent

Titre: Georges Henein, Poète francophone d’Égypte