Chargement...

À l’avant-garde !

Art et politique dans les années 1960 et 1970

de Malika Combes (Éditeur de volume) Igor Contreras Zubillaga (Éditeur de volume) Perin Emel Yavuz (Éditeur de volume)
©2013 Comptes-rendus de conférences 198 Pages

Résumé

Les années 1960 et 1970 ont vu se développer un art de la contemporanéité faisant interagir l’œuvre d’imagination et l’intelligibilité de la société, souvent dans des actions collectives et interdisciplinaires. Ainsi les mouvements de contestation en faveur d’un nouvel équilibre mondial et sociétal apparaissent-ils comme le pendant politique de l’éclatement des catégories et des pratiques artistiques, et inversement. Ils inscrivent la perception de ces années-là comme celles d’une marche commune de l’avant-garde artistique et de l’avant-garde politique, c’est-à-dire des nouvelles manières d’intervenir dans le champ artistique et de celles qui, dans le champ du pouvoir, s’inscrivent en dehors des voies de la politique classique. Avec pour objet des œuvres issues des avant-gardes artistiques des années 1960 et 1970, les études de cas interdisciplinaires qui composent cet ouvrage reviennent sur ce parallèle afin de le questionner et d’examiner en détail les multiples interpénétrations qui se sont nouées entre art et politique à ce moment historique marqué par de profondes transformations socio-culturelles.

Résumé des informations

Pages
198
Année
2013
ISBN (PDF)
9783035263084
ISBN (Broché)
9782875740205
DOI
10.3726/978-3-0352-6308-4
Langue
Français
Date de parution
2013 (Octobre)
Mots clés
Contestation Champ artistique Contemporanéité
Published
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2012. 198 p., 11 ill.

Notes biographiques

Malika Combes (Éditeur de volume) Igor Contreras Zubillaga (Éditeur de volume) Perin Emel Yavuz (Éditeur de volume)

Malika Combes rédige une thèse d’histoire consacrée aux pensionnaires compositeurs de l’Académie de France à Rome entre 1960 et 1990 sous la direction d’Esteban Buch au Centre de recherches sur les arts et le langage à l’EHESS. Elle s'intéresse plus généralement aux rapports entre l'histoire des institutions et celle de l'esthétique musicale. Elle travaille parallèlement dans le secteur de l'édition. Doctorant à l’EHESS sous la direction d’Esteban Buch, Igor Contreras Zubillaga rédige actuellement une thèse sur l’avant-garde musicale espagnole pendant la période franquiste. Il a publié des articles sur le sujet dans plusieurs ouvrages collectifs consacrés à l’histoire culturelle et à la musique espagnole du XXe siècle, ainsi que dans des revues scientifiques de musicologie et d’histoire. Perin Emel Yavuz achève une thèse d’histoire de l’art et d’esthétique sur le Narrative art sous la direction de Jean-Marie Schaeffer au Centre de recherches sur les arts et le langage à l’EHESS. Auteure de nombreuses publications sur la photographie et la narrativité, elle a par ailleurs enseigné de longues années en école d’art et à l’université.

Précédent

Titre: À l’avant-garde !