Chargement...

Le Père Noël de la Poste

La surprenante histoire de son secrétariat (1962–2012)

de Valérie-Inés De la Ville (Auteur) Antoine Georget (Auteur)
©2014 Monographies 236 Pages

Résumé

Au cours des années 1950, de rares enfants eurent la joie de recevoir un courrier signé du Père Noël. Victime de son succès, cette initiative discrète de receveuses des Postes a dû être portée à la connaissance de la hiérarchie du ministère des PTT. Ce dernier a officiellement lancé en 1962 le « Service du courrier du Père Noël » avec la participation active de Françoise Dolto comme toute première secrétaire. Ainsi, depuis plus de cinquante ans, chaque lettre adressée au Père Noël est traitée par son secrétariat, qui rédige la carte réponse et la distribue avec la complicité des postiers avant la nuit de Noël. L’histoire de ce service révèle deux mouvements opposés : l’un issu du terrain, élan généreux tourné vers les rêves des enfants ; l’autre, porté par la hiérarchie, visant à diffuser la culture commerciale et marketing. Les frictions récurrentes entre ces deux logiques révèlent la transformation du rituel de la lettre au Père Noël, au cœur des tensions qui se nouent entre les pratiques de transmission familiale, les enjeux éducatifs promus par l’école et la montée en puissance de médias de masse ciblant les jeunes audiences. Mais, au-delà, la mission de ce secrétariat original exprime un engagement collectif pour le bonheur des enfants et incarne profondément l’identité même de l’administration postale.

Table des matières

  • Couverture
  • Titre
  • Copyright
  • Sur l’auteur
  • À propos du livre
  • Pour référencer cet eBook
  • Table des matiéres
  • Préface
  • Introduction
  • I. Initiatives « déviantes » et première institutionnalisation (1950-1970)
  • 1.1. Par amour des enfants, un travail en « perruque »
  • 1.2. Noël 1962 : le ministère des PTT et le Père Noël officialisent leur union
  • 1.3. La crise d’adolescence du secrétariat du Père Noë
  • 1.4. La Poste au service du Père Noël ou… le Père Noël au service de la Poste ?
  • II. « L’opération Père Noël » s’ouvre aux mondes (1980-2000)
  • 2.1. Le Père Noël, acteur de la socialisation aux nouvelles technologies des PTT
  • 2.2. Le Père Noël « de Libourne » devient une icône mondiale
  • 2.3. Le Père Noël, un médiateur bienveillant entre l’école et la Poste
  • 2.4. Le Père Noël en situation de décrochage scolaire ?
  • III. Le secrétariat du Père Noël du troisième millénaire
  • 3.1. Un benchmark international sur les « sosies » du Père Noël
  • 3.2. Un secrétariat du Père Noël responsable et solidaire
  • 3.3. Les valeurs du secrétariat du Père Noël sous tension…
  • 3.4. … au risque de banaliser la figure du Père Noël ?
  • Conclusion
  • Remerciements
  • Liste des directeurs du CRC/SCC de Libourne
  • Glossaire
  • Index des noms cités
  • Bibliographie

Préface

Après Cher Père Noël publié en 2012 aux éditions Télémaque il, fallait que le beau travail du Comité pour l’histoire de la Poste piloté par Muriel Le Roux (CNRS) avec Sébastien Richez et Josiane Foynat (CHP), et réalisé par Valérie-Inés de La Ville et Antoine Georget (Université de Poitiers) lorsqu’ils m’avaient prêté main forte pour aboutir à un livre destiné au grand public, engendre une publication plus scientifique et plus universitaire : c’est chose faite.

Ce travail est remarquable en bien des points. Il constitue avant tout un formidable outil de mémoire : il nous rappelle qu’il était possible dans une grande administration, il y a plus de cinquante ans, que le « Père Noël de la Poste » naisse d’initiatives individuelles, pour des raisons sentimentales, à une époque où les grandes entreprises n’étaient pas encore paralysées par ceux des juristes et autres contrôleurs de gestion qui ne comprennent pas que leur précieux métier consiste à veiller au respect des bonnes règles de gestion des organisations sans pour autant cesser de rester des facilitateurs, habilités à débloquer les grandes machines plutôt qu’à les enrayer.

Avant même que Jacques Marette ne transforme sa sœur Françoise Dolto en secrétaire particulier du Père Noël, des postières n’avaient pas supporté que les lettres des enfants restent sans réponse et se perdent dans les nuages et dans les dédales de leur entreprise. Elles n’ont alors ouvert aucun parapluie juridique ou hiérarchique, activé aucun principe de précaution. Elles n’ont pas hésité à enfreindre la règle du secret des correspondances et le serment qu’elles avaient prêté pour ne pas laisser les enfants sur leur faim… Courage au quotidien de fonctionnaires ordinaires qui risquaient la radiation à vie pour leur sens de l’autre…

C’est encore la mémoire de l’entreprise qui nous rappelle que la Poste a plusieurs fois failli instrumentaliser et dévoyer le mythe du Père Noël au risque d’en faire une « ordure », pour plagier le titre de la pièce créée par la troupe du Splendid en 1979. Elle a plusieurs fois essayé de le transformer en VRP multicarte chargé de vendre les produits de la Poste et de France Télécom. Un conseiller en placements du portefeuille plus qu’en placements du cœur, au risque de faire que le Père Noël de la Poste, l’invention géniale du ministre Jacques Marette et des postières qui l’avaient précédé, devienne le fossoyeur du vrai Père Noël de toujours, de celui qui a franchi l’Atlantique à la recherche du nouveau monde, dans la peau de Saint Nicolas, avec les sans-papiers et les immigrants du XVIIe siècle.

Ce qui est remarquable dans le travail de Valérie-Inés de La Ville et d’Antoine Georget, c’est qu’il nous rappelle à quel point une histoire qui pourrait paraître secondaire, celle du secrétariat du Père Noël aujourd’hui basé à Libourne, peut servir de miroir et de révélateur, à la fois des soubresauts de l’histoire en général, et de ceux de l’histoire de la Poste en particulier. Mai 68, les chocs pétroliers, la révolution copernicienne de l’administration, l’évolution du concept de service public, le glissement vers une société de masse et de consommation, la métamorphose des enfants, le triomphe certainement provisoire de la société du tout à l’égo et du grand narcissisme de chacun, le triomphe de la VPC qui devient la vente à distance puis le e-commerce, et de temps à autres, une tendance parfois exagérée à la grande braderie des services publics qui ne peuvent pas devenir un enjeu de spéculation : tout est écrit et donc traçable dans l’ADN du Père Noël de la Poste.

À ce titre les analyses du livre que vous allez lire constituent un bel outil de réflexion et de prospective. N’est-ce pas en nous rappelant d’où vient la Poste, en nous rappelant les valeurs fondamentales qui ont forgé les valeurs des postiers depuis des générations, qu’il nous permet de donner un avenir et une perspective à une entreprise chère au cœur de tous les Français ?

L’histoire du secrétariat du Père Noël nous rappelle la réalité de la communauté humaine qui pour survivre ne peut pas tout résumer à la vision ultra-libérale d’un monde sans règles qui réhabiliterait la loi de la jungle et le triomphe inévitable et fatal du fort sur le faible ou de la matière sur l’esprit.

Lorsqu’Antoine de Saint-Exupéry imagina et rédigea Le Petit Prince, le monde comptait 2 milliards d’habitants. 70 ans plus tard, nous sommes plus de 7 milliards de terriens.

À la fin du siècle dernier, sur une planète déjà surpeuplée, les inventeurs de l’Internet, les précurseurs du Web et du Cloud ont inventé l’économie collaborative, l’économie solidaire, l’économie du partage et de la générosité. Ils nous ont rappelé que tout ne pouvait pas se résumer à la barre de fraction d’un compte d’exploitation, d’un article de loi, à la marchandisation universelle ou au triomphe du « tout à l’ego ». Ils nous ont rappelé que la vente n’est qu’une modalité des rapports économiques qui incluent aussi l’échange et le don. Saint-Exupéry ne disait pas autre chose dans Citadelle : « Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n’existe point de marchands d’amis, les hommes n’ont plus d’amis ».

Le Père Noël de la Poste a toujours été un acteur de socialisation, en même temps qu’un médiateur, un facteur de confiance, d’humanisme et de contact. Il a toujours su depuis un peu plus de 50 ans porter le sens ← 10 | 11 → de l’intérêt général, celui de l’équité, celui de la présence humaine et de la générosité. Un sens de l’éthique garant de la confiance. Un grand-père mythique qui n’a cessé de grandir dans les rêves des enfants, qui a été officiellement incarné en 1962 par un ministre génial et qui reste aujourd’hui un formidable symbole du vivre ensemble et un formidable antidote contre les principaux fléaux qui menacent la planète surpeuplée du troisième millénaire : le renouveau des guerres de religion, la flambée des guerres entre générations, le triomphe du narcissisme, la perte du sens de l’autre, et le triomphe de la matière sur l’esprit.

Il a dû veiller sur la Banque postale cet ange gardien barbu et bedonnant vêtu de rouge : en 1984, lors de la sortie du film Les Ripoux, les français se moquaient parfois des « Chèques postaux ». Celle qui deviendrait le 1er janvier 2006 la « Banque Postale » était à l’époque brocardée comme une banque de pauvres. Après l’affaire des « subprimes » en 2007, qui a bien failli ruiner les banques de la planète, leurs clients et les États, beaucoup de gens ont réalisé que la banque de La Poste n’était après tout qu’une simple et véritable banque populaire qui n’avait jamais cherché à spéculer sur le dos de ses clients et qui restaient digne de confiance parce qu’elle avait su respecter une éthique, celle du service public. Ce n’est pas un hasard si cette « Banque Postale » constitue aujourd’hui la locomotive qui entre en synergie avec les trois autres métiers de la Poste : celui du courrier, celui du colis et celui du contact.

Ce livre issu d’une recherche proposée par le Comité pour l’histoire de La Poste est le symbole de ces valeurs, et que le CHP ait décidé en toute indépendance de le publier n’est pas neutre.

À l’ère du zapping, du triomphe de l’éphémère et de la mousse médiatique cette démarche nous rappelle à quel point la mémoire constitue le bien le plus précieux des entreprises : ce réservoir de leur histoire, de leur culture, de leurs valeurs qui peut servir de vivier à leur développement et contribuer à nourrir leur avenir. Dans l’amnésie, il n’y a pas d’avenir. La maladie du XXIe siècle, la maladie d’Alzheimer ne guette pas seulement les individus : elle guette les organisations, les entreprises et les civilisations.

Comme sa filiale Philaposte qui édite les beaux timbres de France, la Poste a su concevoir des « poules aux œufs d’or ». Philaposte, le secrétariat du Père Noël de Libourne (sous-ensemble du service après-vente de La Poste) et le Comité pour l’histoire de la Poste en sont de bons exemples. Ils produisent à la fois du rêve, du sens et de la cohésion. Ils font plus encore pour cimenter la confiance qui unit la Poste aux Français que des millions d’euros d’investissements publicitaires.

Ce sont là de beaux outils : puisse l’entreprise créée par Louis XI en 1477 ne jamais tuer ses poules aux œufs d’or. Ces petits volatiles ← 11 | 12 → qui pourraient sembler modestes et considérés par certains comme des options facultatives, mais qui n’oublient pas de nous rappeler à quel point La Poste nous est précieuse et indispensable : jour après jour, elle contribue à garantir la bonne cohésion de la Cité. Elle nous protège des barbaries modernes.

Jean-Pierre Guéno ← 12 | 13 →

Introduction

Le 18 septembre 2012, Jean-Paul Bailly, alors président du groupe La Poste, déclarait que « lorsqu’on dirige une entreprise qui a été fondée sous Louis XI (1477), on ne peut pas ne pas s’intéresser à l’histoire »1. À l’approche du cinquantième anniversaire du célèbre « secrétariat du Père Noël » (SPN) de La Poste, service officiellement lancé en 1962, le Comité pour l’histoire de la Poste a décidé d’entreprendre une étude socio-historique sur ce service original, avec le concours de la Direction du courrier. Le « secrétariat du Père Noël » se dévoile comme un service qui réceptionne les lettres adressées au Père Noël – affranchies ou non – et qui répond gratuitement via une carte réponse signée du célèbre homme à la barbe blanche. De nos jours, ce service redevient actif de la mi-novembre à fin décembre, au sein du Service client courrier. Installé à Libourne en Gironde, sous l’égide de la Direction du courrier, il fait partie du folklore traditionnel des fêtes de fin d’année.

Résumé des informations

Pages
236
Année
2014
ISBN (PDF)
9783035264838
ISBN (ePUB)
9783035299120
ISBN (MOBI)
9783035299113
ISBN (Broché)
9782875742315
DOI
10.3726/978-3-0352-6483-8
Langue
Français
Date de parution
2014 (Décembre)
Mots clés
courrier enfants lettre marketing administration postale
Published
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2014. 236 p., 32. ill.

Notes biographiques

Valérie-Inés De la Ville (Auteur) Antoine Georget (Auteur)

Valérie-Inés de La Ville est Professeur des Universités et enseigne les sciences de gestion. Elle dirige le Centre européen des produits de l’enfant de l’Université de Poitiers et étudie la socialisation économique du jeune consommateur, les processus d’innovation et les enjeux de responsabilité sociétale des entreprises s’adressant à la jeunesse. Antoine Georget, spécialisé en stratégie et marketing, a été ingénieur de recherche au Centre européen des produits de l’enfant de l’Université de Poitiers, où il a approfondi l’histoire d’entreprise.

Précédent

Titre: Le Père Noël de la Poste
book preview page numper 1
book preview page numper 2
book preview page numper 3
book preview page numper 4
book preview page numper 5
book preview page numper 6
book preview page numper 7
book preview page numper 8
book preview page numper 9
book preview page numper 10
book preview page numper 11
book preview page numper 12
book preview page numper 13
book preview page numper 14
book preview page numper 15
book preview page numper 16
book preview page numper 17
book preview page numper 18
book preview page numper 19
book preview page numper 20
book preview page numper 21
book preview page numper 22
book preview page numper 23
book preview page numper 24
book preview page numper 25
book preview page numper 26
book preview page numper 27
book preview page numper 28
book preview page numper 29
book preview page numper 30
book preview page numper 31
book preview page numper 32
book preview page numper 33
book preview page numper 34
book preview page numper 35
book preview page numper 36
book preview page numper 37
book preview page numper 38
book preview page numper 39
book preview page numper 40
234 pages