Chargement...

Le Congrès de Paris (1856)

Un événement fondateur

de Gilbert Ameil (Éditeur de volume) Isabelle Nathan (Éditeur de volume) Georges-Henri Soutou (Éditeur de volume)
Collections VIII, 225 Pages
Série: Diplomatie et histoire, Volume 18

Résumé

Réuni en 1856 pour mettre fin à la guerre de Crimée, le Congrès de Paris fut l’occasion d’un incontestable rééquilibrage de l’Europe, après une période de relative mise à l’écart de la France consécutive à la chute du Premier Empire et au congrès de Vienne de 1815.
Le Congrès de Paris n’a pas remis en cause le fonctionnement du système européen existant, ce concert européen qui reposait sur la concertation entre les grandes puissances. Mais il a largement contribué à poser un certain nombre de jalons pour l’avenir : entrée de la notion d’autodétermination des populations dans le droit public européen à l’occasion de la question roumaine, début de l’européanisation de la question des droits des minorités religieuses et ethniques, établissement d’un statut des Détroits turcs comme élément du système européen, ouverture au niveau européen de la question italienne, début du développement d’un nouveau droit maritime.
Le Congrès de Paris marque la transition entre la légitimité nationale de type historique et dynastique et la légitimité reposant sur l’adhésion des populations. Il inaugure ainsi une période fondamentale dans le processus de modernisation du continent européen.

Résumé des informations

Pages
VIII, 225
ISBN (Broché)
9789052015385
Langue
Français
mots-clé
Permanences et jalons pour l'avenir L¿organisation et le déroulement du congrès Napoléon III et l'Europe des nationalités au lendemain de la guerre de Crimée
Published
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2009. VIII, 225 p., 9 ill.

Notes biographiques

Gilbert Ameil (Éditeur de volume) Isabelle Nathan (Éditeur de volume) Georges-Henri Soutou (Éditeur de volume)

Les responsables de la publication : Le baron Gilbert Ameil préside depuis 2002 l’association des « Amis de Napoléon III – Société historique ». Isabelle Nathan, conservateur en chef du patrimoine, responsable du département des publics à la direction des Archives du ministère des Affaires étrangères et européennes, a été commissaire de l’exposition « Napoléon III et l’Europe » (Paris, musée de l’Armée, 2006). Georges-Henri Soutou, professeur émérite à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris-IV), membre de l’Académie des Sciences morales et politiques, membre de la Commission des archives diplomatiques, est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire des relations internationales de 1815 à nos jours.

Précédent

Titre: Le Congrès de Paris (1856)