Chargement...

Les voyelles nasales du français

Aérodynamique, articulation, acoustique et perception

de Véronique Delvaux (Auteur)
Monographies 252 Pages
Série: GRAMM-R, Volume 15

Résumé

En dépit des efforts de nombreux chercheurs depuis plusieurs décennies, les voyelles nasales du français posent encore à ce jour un véritable défi aux spécialistes en sciences de la parole. L’ouverture du port vélo-pharyngé est une condition nécessaire mais non suffisante à la production des voyelles nasales du français. Mais en quoi consistent précisément les ajustements articulatoires complémentaires ? Quelles en sont les conséquences dans le domaine acoustique, et comment celles-ci interagissent-elles avec les propriétés acoustiques liées au couplage nasal proprement dit ? Comment se déclinent les paramètres aérodynamiques impliqués dans la production des voyelles nasales du français ? Et surtout, quel rôle ces différentes propriétés, isolées en production de la parole, ont-elles sur la perception des voyelles nasales par des auditeurs francophones ?
Cet ouvrage s’attelle à répondre à ces questions – et à bien d’autres ! – dans le cadre théorique et méthodologique de la phonétique expérimentale et de la phonologie de laboratoire. L’auteure propose une analyse fouillée de l’abondante littérature disponible sur les voyelles nasales du français, et la confronte aux résultats obtenus sur la base de données expérimentales inédites, recueillies ces dix dernières années, entre autres au Laboratoire de Phonétique de l’UMONS.

Résumé des informations

Pages
252
ISBN (Broché)
9789052018980
Langue
Français
mots-clé
port vélo-pharyngé parole phonétique phonologie auditeurs
Published
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2012. 252 p., 13 ill., 83 tabl.

Notes biographiques

Véronique Delvaux (Auteur)

Véronique Delvaux est chargée de cours à l’Université de Mons et chargée d’enseignement à l’Université Libre de Bruxelles, où elle enseigne la linguistique, la phonétique expérimentale, la phonétique clinique et la phonologie, à de futurs linguistes, traducteurs-interprètes, psychologues et logopèdes. Elle est également chercheuse senior au Laboratoire de Phonétique de l’Université de Mons (convention ARC AUWB- 08/12-UMH 17). Ses directions principales de recherche concernent la nasalité en français, la convergence phonétique, le contrôle phonétique lors de l’apprentissage des langues étrangères, et les aspects phonétiques de la parole pathologique.

Précédent

Titre: Les voyelles nasales du français