Chargement...

Le lobbying en France

Invention et normalisation d’une pratique politique

de Guillaume Courty (Auteur)
Monographies 404 Pages
Série: La Fabrique du politique, Volume 1

Résumé

Lauréat du prix de recherche 2019 de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.
Cet ouvrage, résultat de quinze années d’enquêtes, aborde aussi bien la formation des lobbyistes que les scandales médiatisés. Il souhaite, en cinq temps, dépassionner le débat en apportant des réponses aux questions que se posent les journalistes, les hommes politiques ou les citoyens : « combien sont-ils ? », « sont-ils influents ? », etc.
Les cinq temps de l’ouvrage suivent la progression de l’invention du lobbying en France. Le premier revient sur la fabrication d’un problème autour du lobbying dans la vie politique française et explique comment l’équation lobbying/corruption a été inventée. Le deuxième temps permet de comprendre comment les français ont été amenés à parler d’histoires de lobbying alors que le mot ne renvoyait qu’à des phénomènes américains avant les années 1950. Cette conversion ne signifie pas que le lobbying soit admis. Au contraire, le plus souvent, il irrite, énerve et alimente la critique du système politique.
Les troisième et quatrième temps portent sur les lobbyistes eux-mêmes et présentent les résultats obtenus grâce aux enquêtes menées sur 717 lobbyistes et 155 cabinets conseil. Cette approche permet de comprendre comment le lobbying est devenu un marché dans la vie politique et comment ces professionnels se concurrencent et s’opposent. Enfin, le dernier temps se confronte à la question la plus difficile : en quoi les lobbyistes sont-ils influents ?
À l’heure où la France se dote de la première loi se donnant comme objectif de réguler le lobbying, cet ouvrage apporte un éclairage nouveau sur ce phénomène qui n’a, à ce jour, jamais fait l’objet de telles enquêtes.

Table des matières

  • Titre
  • Copyright
  • À propos de l’auteur
  • À propos du livre
  • Pour référencer cet eBook
  • Avant-propos
  • Table des matières
  • Introduction. Lobbying : un mot, un marché, un problème ?
  • Le lobbying : des praticiens, un imaginaire
  • Faire douter les anti’ comme les pro’
  • Peut-on faire de la recherche sur les débouchés professionnels de ses étudiants ?
  • Comprendre sa participation à l’institutionnalisation d’une pratique
  • Saisir les deux faces du lobbying
  • En finir avec le règne de l’intuition
  • Chapitre I. Comment le lobbying est devenu un problème ?
  • La consécration d’une façon commune de parler de la politique
  • Le lobbying : une mode intellectuelle et linguistique
  • Les trois faits progressivement englobés sous le vocable de lobbying
  • Un nouveau mot de la langue politique commune
  • Les années 1970 : des années sans lobbying ?
  • La redécouverte du lobbying : l’entrée en jeu des consultants professionnels
  • Le lobbying du xxie siècle : partout et nulle part
  • La consécration d’un cadrage médiatique : de l’imaginaire des journalistes à celui des citoyens
  • Les ressorts médiatiques des scandales de lobbying
  • Le matériel rédactionnel des affaires de lobbying
  • Le lobbying de papier : la rhétorique du battu
  • La preuve de l’influence par l’écrit
  • Les métaphores performatives du lobbying
  • Économie du travail journalistique et affaires de lobbying
  • Que pense l’électeur du lobbying ?
  • L’ultime raison du citoyen
  • Le lobbying et l’imaginaire du néolibéralisme
  • Comment l’imaginaire s’incarne dans la réalité ?
  • Un nouvel acteur de la société néolibérale
  • L’influence : un dogme néolibéral
  • Les habits neufs des vieux problèmes : le pire est-il derrière nous ?
  • Chapitre II. Comment le lobbying a imprégné la société française ?
  • Itinéraires d’un mode de pensée
  • Les écoles du pouvoir et l’enseignement supérieur en quête d’emplois
  • Le marché du consulting en quête de nouveaux débouchés
  • Le champ juridique et la substance du lobbying
  • Les organisations professionnelles en quête de légitimité
  • Le milieu associatif en quête de pouvoirs
  • Le monde des entreprises en quête de stabilité
  • La presse, l’étiquetage et la diffusion du lobbying dans la société française
  • Opposition, résistance, méconnaissance : les logiques du refus du lobbying
  • Les sciences sociales et la critique du lobbying
  • Les anti’ et le paradoxe de l’institutionnalisation du lobbying
  • Les derniers des opposants
  • Le trouble jeu des institutions
  • Le champ du pouvoir et le problème du lobbying
  • Le lobbying comme coup double des écologistes
  • Le lobbying confiné à l’arène parlementaire
  • La concurrence politique autour de la première réglementation du lobbying
  • Le codage du lobbying dans le champ du pouvoir
  • Le lobbying du xxie siècle en quelques nouvelles substances
  • Le champ du pouvoir et le nettoyage de la zone grise
  • Le lobbying en procès : usual suspects ou accusé parmi les autres ?
  • Chapitre III. Le conseil en lobbying comme marché, le lobbying comme métier
  • Des questions sans réponse ?
  • Combien sont-ils ?
  • Les lobbyistes : des professionnels ou des amateurs ?
  • À la découverte du marché du lobbying
  • La première loi du marché du lobbying : de l’invisibilité à la reconnaissance
  • La deuxième loi du marché du lobbying : rester petit, devenir grand
  • La troisième loi : être « - » ou « + » sur le marché du lobbying
  • À la découverte des lobbyistes dans le champ du pouvoir
  • La première loi du métier de lobbyiste : l’attraction politique
  • La deuxième loi du métier de lobbyiste : une querelle des anciens et des modernes
  • La troisième loi du métier de lobbyiste : s’internationaliser
  • Chapitre IV. La représentation des intérêts ou comment faire carrière comme lobbyiste
  • La reconfiguration de la représentation des intérêts : une fabrique du neuf avec de l’ancien
  • La représentation des intérêts, enjeu de la rénovation du Parlement
  • La circulation des représentants d’intérêts
  • Primes et handicaps dans les carrières de lobbyistes
  • Des professionnels entre les élites du pouvoir et les cadres
  • Représenter des intérêts dans le champ du pouvoir : un nouveau poste
  • L’apolitisme de façade des pro’
  • Éthique, sincérité, rentabilité
  • Rendre présents les intérêts
  • Représenter parmi les autres représentants : une autre façon de vivre de la politique
  • Comment vivre de la politique
  • Comment faire vivre la politique
  • Chapitre V. Tours et détours de l’influence
  • La mythologie de l’influence
  • Influence des magiciens
  • Dénoncer des pratiques de magiciens
  • Se montrer pour faire croire dans son pouvoir
  • Produire une information dépolitisée
  • Multiplier les preuves de son pouvoir
  • Le mystère des biens politiques : une coproduction
  • La loi de l’influence no 1 : l’effet d’homologie
  • La loi de l’influence no 2 : la loi de la valeur ajoutée
  • La loi de l’influence no 3 : la loi de la sérendipité
  • La loi de l’influence no 4 : la loi de l’accumulation historique
  • La loi de l’influence no 5 : la loi de l’imitation
  • La loi de l’influence no 6 : la loi de la sous-traitance
  • Conclusion. Un ouvrage sur le lobbying, et après ?
  • Carnet de terrain
  • Bibliographie
  • Liste des graphes
  • Liste des tableaux
  • Liste des encadrés
  • Index des auteurs, des concepts, des institutions, des groupements

Guillaume Courty

Le lobbying en France

Invention et normalisation
d’une pratique politique

La Fabrique du politique

Sociologie de l’action publique

Vol. 1

À propos de l’auteur

Professeur de science politique, GUILLAUME COURTY a consacré ses travaux à l’action en politique des groupes d’intérêt en mêlant des approches monographiques sur les transports ou les élections à des enquêtes sur différentes catégories d’acteurs qui contribuent à la représentation des intérêts (des collaborateurs politiques aux lobbyistes).

À propos du livre

CourtyCet ouvrage, résultat de quinze années d’enquêtes, aborde aussi bien la formation des lobbyistes que les scandales médiatisés. Il souhaite, en cinq temps, dépassionner le débat en apportant des réponses aux questions que se posent les journalistes, les hommes politiques ou les citoyens : « combien sont-ils ? », « sont-ils influents ? », etc.

Les cinq temps de l’ouvrage suivent la progression de l’invention du lobbying en France. Le premier revient sur la fabrication d’un problème autour du lobbying dans la vie politique française et explique comment l’équation lobbying/corruption a été inventée. Le deuxième temps permet de comprendre comment les français ont été amenés à parler d’histoires de lobbying alors que le mot ne renvoyait qu’à des phénomènes américains avant les années 1950. Cette conversion ne signifie pas que le lobbying soit admis. Au contraire, le plus souvent, il irrite, énerve et alimente la critique du système politique.

Les troisième et quatrième temps portent sur les lobbyistes eux-mêmes et présentent les résultats obtenus grâce aux enquêtes menées sur 717 lobbyistes et 155 cabinets conseil. Cette approche permet de comprendre comment le lobbying est devenu un marché dans la vie politique et comment ces professionnels se concurrencent et s’opposent. Enfin, le dernier temps se confronte à la question la plus difficile : en quoi les lobbyistes sont-ils influents ?

À l’heure où la France se dote de la première loi se donnant comme objectif de réguler le lobbying, cet ouvrage apporte un éclairage nouveau sur ce phénomène qui n’a, à ce jour, jamais fait l’objet de telles enquêtes.

Pour référencer cet eBook

Afin de permettre le référencement du contenu de cet eBook, le début et la fin des pages correspondant à la version imprimée sont clairement marqués dans le fichier. Ces indications de changement de page sont placées à l’endroit exact où il y a un saut de page dans le livre ; un mot peut donc éventuellement être coupé.

Avant-propos

Cet ouvrage a été rendu possible grâce aux deux années passées en délégation au Ceraps de l’Université de Lille (UMR CNRS 8026). Son écriture a également été nourrie des discussions et des pistes explorées pendant cette période avec les personnes suivantes :

Thomas Soubiran pour la gestion des autorisations auprès de la CNIL, l’élaboration des cartes, les nombreux tests statistiques effectués et le sauvetage de fichiers en perdition ;

Annie Laurent et Bernard Dolez pour l’ouverture sur le monde des enquêtes électorales et l’art de présenter des tableaux ;

Marc Milet pour les réflexions sur la juridicisation du lobbying et l’élaboration de la loi Sapin II ;

Julie Gervais pour les réflexions autour de l’influence et l’enquête sur l’élection présidentielle de 2012 ;

Trois lecteurs anonymes des premières versions de ce manuscrit pour leur critique constructive du plan, leurs demandes de précision et leur curiosité ;

Muriel Parès pour sa relecture aussi méticuleuse que judicieuse de la dernière version ;

Cécile Trémolières pour sa lecture assidue des premières versions d’un manuscrit déjà très volumineux, la discussion au quotidien de l’avancée de ce texte et son envie de le voir aboutir.

Les enquêtes qui sont utilisées font l’objet d’une notice détaillée précisant les modalités de collecte des données et les logiques du traitement statistique effectué. Cette notice est disponible à cette adresse : http://ceraps.univ-lille2.fr/fr/membres-du-laboratoire/guillaume-courty.html#c1309.

La Madeleine, novembre 2011 – Montréal, octobre 2015 – Plounéour, juin 2016 – Lille, juin 2017.←7 | 8→ ←8 | 9→

Table des matières

Introduction. Lobbying : un mot, un marché, un problème ?

Le lobbying : des praticiens, un imaginaire

Faire douter les anti’ comme les pro’

Peut-on faire de la recherche sur les débouchés professionnels de ses étudiants ?

Comprendre sa participation à l’institutionnalisation d’une pratique

Saisir les deux faces du lobbying

En finir avec le règne de l’intuition

Chapitre I. Comment le lobbying est devenu un problème ?

La consécration d’une façon commune de parler de la politique

Le lobbying : une mode intellectuelle et linguistique

Les trois faits progressivement englobés sous le vocable de lobbying

Un nouveau mot de la langue politique commune

Les années 1970 : des années sans lobbying ?

La redécouverte du lobbying : l’entrée en jeu des consultants professionnels

Le lobbying du xxie siècle : partout et nulle part

La consécration d’un cadrage médiatique : de l’imaginaire des journalistes à celui des citoyens

Les ressorts médiatiques des scandales de lobbying

Le matériel rédactionnel des affaires de lobbying

Le lobbying de papier : la rhétorique du battu

La preuve de l’influence par l’écrit

Les métaphores performatives du lobbying

Économie du travail journalistique et affaires de lobbying

Que pense l’électeur du lobbying ?

L’ultime raison du citoyen

Le lobbying et l’imaginaire du néolibéralisme

Comment l’imaginaire s’incarne dans la réalité ?

Un nouvel acteur de la société néolibérale←9 | 10→

L’influence : un dogme néolibéral

Les habits neufs des vieux problèmes : le pire est-il derrière nous ?

Chapitre II. Comment le lobbying a imprégné la société française ?

Itinéraires d’un mode de pensée

Les écoles du pouvoir et l’enseignement supérieur en quête d’emplois

Le marché du consulting en quête de nouveaux débouchés

Le champ juridique et la substance du lobbying

Les organisations professionnelles en quête de légitimité

Le milieu associatif en quête de pouvoirs

Le monde des entreprises en quête de stabilité

La presse, l’étiquetage et la diffusion du lobbying dans la société française

Opposition, résistance, méconnaissance : les logiques du refus du lobbying

Les sciences sociales et la critique du lobbying

Les anti’ et le paradoxe de l’institutionnalisation du lobbying

Les derniers des opposants

Le trouble jeu des institutions

Le champ du pouvoir et le problème du lobbying

Le lobbying comme coup double des écologistes

Le lobbying confiné à l’arène parlementaire

La concurrence politique autour de la première réglementation du lobbying

Le codage du lobbying dans le champ du pouvoir

Le lobbying du xxie siècle en quelques nouvelles substances

Le champ du pouvoir et le nettoyage de la zone grise

Le lobbying en procès : usual suspects ou accusé parmi les autres ?

Chapitre III. Le conseil en lobbying comme marché, le lobbying comme métier

Des questions sans réponse ?

Combien sont-ils ?←10 | 11→

Les lobbyistes : des professionnels ou des amateurs ?

À la découverte du marché du lobbying

La première loi du marché du lobbying : de l’invisibilité à la reconnaissance

La deuxième loi du marché du lobbying : rester petit, devenir grand

La troisième loi : être « - » ou « + » sur le marché du lobbying

À la découverte des lobbyistes dans le champ du pouvoir

La première loi du métier de lobbyiste : l’attraction politique

La deuxième loi du métier de lobbyiste : une querelle des anciens et des modernes

La troisième loi du métier de lobbyiste : s’internationaliser

Chapitre IV. La représentation des intérêts ou comment faire carrière comme lobbyiste

La reconfiguration de la représentation des intérêts : une fabrique du neuf avec de l’ancien

La représentation des intérêts, enjeu de la rénovation du Parlement

La circulation des représentants d’intérêts

Primes et handicaps dans les carrières de lobbyistes

Des professionnels entre les élites du pouvoir et les cadres

Représenter des intérêts dans le champ du pouvoir : un nouveau poste

L’apolitisme de façade des pro’

Éthique, sincérité, rentabilité

Rendre présents les intérêts

Représenter parmi les autres représentants : une autre façon de vivre de la politique

Comment vivre de la politique

Comment faire vivre la politique

Chapitre V. Tours et détours de l’influence

La mythologie de l’influence

Influence des magiciens

Dénoncer des pratiques de magiciens←11 | 12→

Se montrer pour faire croire dans son pouvoir

Produire une information dépolitisée

Multiplier les preuves de son pouvoir

Le mystère des biens politiques : une coproduction

La loi de l’influence no 1 : l’effet d’homologie

La loi de l’influence no 2 : la loi de la valeur ajoutée

La loi de l’influence no 3 : la loi de la sérendipité

La loi de l’influence no 4 : la loi de l’accumulation historique

La loi de l’influence no 5 : la loi de l’imitation

La loi de l’influence no 6 : la loi de la sous-traitance

Conclusion. Un ouvrage sur le lobbying, et après ?

Carnet de terrain

Bibliographie

Liste des graphes

Liste des tableaux

Liste des encadrés

Index des auteurs, des concepts, des institutions, des groupements←12 | 13→

Résumé des informations

Pages
404
ISBN (PDF)
9782807605886
ISBN (ePUB)
9782807605893
ISBN (MOBI)
9782807605909
ISBN (Broché)
9782807605879
Langue
Français
Date de parution
2017 (Décembre)
mots-clé
Lobbying France histoire groupes d'intérêt marché champ juridique société politique institutions pression pouvoir groupe hommes politiques corporatisme concurrences influence intérêt personnel biens politiques
Published
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2018. 401 p., 17 graph., 15 tabl.

Notes biographiques

Guillaume Courty (Auteur)

Professeur de science politique, Guillaume Courty a consacré ses travaux à l’action en politique des groupes d’intérêt en mêlant des approches monographiques sur les transports ou les élections à des enquêtes sur différentes catégories d’acteurs qui contribuent à la représentation des intérêts (des collaborateurs politiques aux lobbyistes).

Précédent

Titre: Le lobbying en France