Show Less

Poèmes et Aphorismes (1989–2015)

Series:

Giovanna

Voici enfin les œuvres poétiques de 1989 à 2015 de Giovanna. Poète et peintre flamboyante, admirée de quelques-uns des plus grands poètes et peintres du siècle, de Henri Michaux à François Rouan et Pierre Alechinsky, aux côtés d’Hervé Télémaque, de Gherasim Luca et du dernier groupe surréaliste, elle peut enfin être lue et relue, et nous aider à porter le regard le plus juste, le plus fabuleux et le plus caustique sur le monde.

L’esprit d’invention extraordinaire de Giovanna n’aurait sans doute pas été à ce point libéré si elle n’avait pas goûté au fruit du surréalisme. Aujourd’hui nous pouvons, à notre tour, goûter ses textes sans nous reporter à quelque histoire que ce soit. Car cette œuvre existe, comme existe l’œuvre des plus grands humoristes noirs, de Jonathan Swift à Leonora Carrington.

Pour Giovanna, « la poésie c’est changer la couleur de la matière grise ».

Giovanna présente ici ses œuvres dans un poème-manifeste inédit, et elles sont préfacées par Jacqueline Chénieux de sa voix à la fois critique et personnelle.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Arétalogue

Extract

Connaissez-vous Oléna et Oxana femmes clowns qui font hurler de joie pendant leur numéro Denise l’Espagnole au hula hoop à pois ? Qui font se renverser de rire les femmes à la bascule de la troupe Dimitrïu de Roumanie ? Et qui accélèrent le rythme cardiaque de Regina Bouglione la pigeonnante ? Clara Puydebois et son éléphant de sept tonnes ne rechignèrent pas devant cette rigolardiesse. Pouvez-vous imaginer ce que l’on éprouve de bien-être devant la si douce plante des pieds de l’antipodiste russe Luda étendue sur sa trinka recouverte d’un tissu damassé vert ? Ce que l’on ressent devant Karine et Sarah les jumelles du Canada costu- mées en iguane dans leur reptation aérienne ? Et toujours surplombant nos têtes à 8 mètres de hauteur la fil de ferriste Marina Ossinskaïa en talons aiguille ? N’avez-vous jamais eu l’occasion de voir, avec ses deux acolytes blondes elles aussi Diane Tell et son arbalète à la flèche d’or ? Ni de rencontrer sur la piste du Grazy Christina Togini la Shéhérazade aux mille et un chevaux ? Si vous avez connu Alexandra Kristina la jongleuse russe aux balles jaunes sur ongles rouges quel heureux mortel vous fûtes au bout de ses doigts À moins que la « chorégraphie sur trapèze » d’Aurélia ne vous égarât à ce moment-là ! Revenons sur le plancher des vaches avec Nadja Gasser cette véritable lionne de terre nourricière d’un lion de mer. Hommage à la plus belle distributrice...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.