Show Less
Restricted access

L'autrefois et l'ailleurs

Poétique de la rupture dans l'oeuvre littéraire de Colum McCann

Series:

Cécile Maudet

C’est la qualité transculturelle, atemporelle et transgénérique des textes de Colum McCann qui intéresse cet ouvrage. L’auteur n’ancre complètement son oeuvre dans aucune tradition, aucun courant ou mode défini, et propose des textes récalcitrants à toute tentative de classification. En invitant régulièrement le symbole dans un univers vraisemblable, McCann ébranle parfois le réalisme de ses textes. De plus, en logeant dans son oeuvre celles et ceux qui ne trouvent pas leur place au centre du tourbillon de l’ère qui est la nôtre, il prend le contrepied du discours historiographique dominant. Ainsi, la notion de rupture apparaît comme une clé de lecture, et son étude permet de comprendre qu’au plan métatextuel, elle inclut plus aisément les lecteurs au sein même des textes, lesquels représentent des espaces d’accueil, de véritables forces centripètes qui les ramènent au coeur de l’expérience littéraire. Cet ouvrage ne s’intéresse donc pas seulement à la création et à la constitution des textes, mais également à leur réception. Ils pourraient être perçus comme autant de synapses assurant la transmission de l’expérience, qui constituent des outils permettant aux lecteurs de repenser leur être-au-monde, notamment à travers l’expérience de l’empathie.

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 7 L’écriture de l’Histoire, ou la rupture avec le discours dominant

Extract

Chapitre 7

L’écriture de l’Histoire, ou la rupture avec le discours dominant

It becomes history by becoming

fiction. The imagined is as

necessary as the ‘real’.

– Colum McCann, « ‘The First Man to Whistle’: Two Interviews with Colum McCann », 2012

Les intrigues des textes de Colum McCann sont ancrées dans un contexte historique clairement défini qui peut tantôt concerner l’Irlande, tantôt les États-Unis ou l’Europe de l’Est. L’auteur dit chercher à produire une littérature informative : il qualifie ses textes de sérieux436 et affirme ne se lancer dans l’écriture qu’après s’être amplement documenté sur les sujets dont il veut traiter437. À ses yeux, la littérature est le témoin d’une époque, tout aussi légitime que le récit historique, ce qu’il argumente en convoquant l’œuvre de James Joyce :

Ulysses is a more important history to me personally than my actual ancestors’ themselves, so that Leopold Bloom – the fictional character – legislates my Dublin for me. […] Why do I know my great grandfather? I really know him because I know Leopold Bloom […] The imagined is real if not even more real than reality itself438.

Pour McCann, il n’y a pas de contradiction entre la volonté de produire une émotion esthétique et le désir d’informer. Ce chapitre propose d’examiner←223 | 224→ comment, parce qu’elle s’adresse à l’Histoire, la littérature de McCann recycle, réincarne et fait...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.