Show Less
Restricted access

L’Acte inqualifiable, ou le meurtre au féminin / Unspeakable Acts: Murder by Women

Series:

Émeline Jouve, Aurélie Guillain and Laurence Talairach-Vielmas

Qu’elle soit appelée meurtrière, assassine ou tueuse, la femme qui commet un homicide élude les catégories usuelles : elle dérange l’ordre social, bouleverse les rapports de forces symboliques et inquiète les dispositifs judiciaires. Cet ouvrage collectif bilingue (français et anglais) interroge la manière dont l’écriture ou la réécriture du meurtre au féminin contribue à façonner et à problématiser la mémoire collective de ces affaires criminelles qui font figure d’exception.

Female murderers often elude firmly established categories as they disrupt the social and symbolic orders of patriarchal societies and call into question the well-oiled mechanisms of their legal systems. This collection of essays (in French and in English) examines the making of narratives that have staged actual or fictional female murderers, influencing the ways in which these women are collectively remembered – narratives that often lay bare the covert foundations of the indictment process.

Show Summary Details
Restricted access

Le meurtre de Fall River : accusée levez-vous ! Analyse stylistico-linguistique d’une nouvelle d’Angela Carter

Extract

← 210 | 211 →

Le meurtre de Fall River : accusée levez-vous !

Analyse stylistico-linguistique d’une nouvelle d’Angela Carter

Henri Le Prieult

En s’inspirant de l’affaire du double meurtre de Fall River (1892), Angela Carter s’inscrit ostensiblement dans une longue tradition populaire et artistique. Au-delà des détours complexes de l’affaire judiciaire elle-même, et de son intégration à la culture de masse, y compris sous la forme d’une comptine pour enfants, les échos de ces meurtres résonnent tout au long du XXe siècle dans la littérature, le théâtre, la danse, le cinéma, la télévision et le « heavy metal ». À l’élaboration littéraire de l’affaire Lizzie Borden, Angela Carter apporte deux contributions en prose, sous forme de nouvelles : en 1985, « The Fall River Axe Murder »1 et, en 1993, « Lizzie’s Tiger ».2 Ces deux textes sont autant de pierres ajoutées à un édifice protéiforme dont les fondations sont constituées par un crime violent, un contexte historique et social où la jeune femme accusée du meurtre vivait reléguée dans un statut de mineure, une enquête largement couverte par la presse contemporaine, un procès spectacle et un acquittement tonitruant. L’exploration de l’affaire Borden par Angela Carter, notamment dans « The Fall River Axe Murder », ne donne pas lieu à une fiction judiciaire ordinaire. Si la nouvelle se nourrit des minutes du procès, des rapports de police, des témoignages, des coupures de presse et...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.