Show Less
Restricted access

À l'écoute des poèmes : enseigner des lectures créatives

Series:

Edited By Nathalie Brillant Rannou, Christine Boutevin and Gersende Plissonneau

Depuis le colloque de Marseille « Enseignement & Poésie » en 1993, l’écoute des poèmes, les façons de les considérer, de les lire et de les étudier, ont donné lieu à de nombreuses expérimentations et à l’émergence de réflexions critiques quant à leur didactisation. L’édition poétique contemporaine, l’action culturelle, les pratiques pédagogiques ainsi que la réflexion des enseignants et des chercheurs dans toute la francophonie ont suffisamment cheminé pour qu’une mutualisation des travaux en cours s’impose.

Or l’enjeu de la recherche universitaire tient moins à la récapitulation de « bonnes pratiques enseignantes » qu’à l’analyse des phénomènes de réception des poèmes, des protocoles créatifs et des conditions qui en permettent l’accès aujourd’hui. L’oralisation poétique revisitée, tout particulièrement, engage des expériences de lecture à la fois sensibles, émancipatrices et réflexives.

Le présent volume rassemble des contributions d’origines géographiques et méthodologiques diverses, consacrées à la réception et à l’enseignement de la poésie de la maternelle à l’université. L’objectif des auteurs, en tant que poètes, chercheurs, enseignants, est de contribuer à la formation de lecteurs créatifs et disponibles à l’évènement de lecture des poèmes.

Show Summary Details
Restricted access

Écouter / voir des poèmes à l’époque d’internet (Jean-François Massol)

Extract

← 180 | 181 →

Écouter / voir des poèmes à l’époque d’internet

Jean-François MASSOL

UMR 5316 LITT&ARTS CNRS UGA1

« La poésie s’est toujours inventé des lieux », note André Velter dans sa préface à l’anthologie Orphée studio2 qui témoigne des Rencontres mensuelles de poètes dont les textes étaient « mis en écoute » au Théâtre du Rond-Point à Paris3. La Toile est aujourd’hui un espace dématérialisé où la poésie se faufile, où les poèmes s’offrent et se partagent grâce à des voix, des bouches et des langues, des visages et des corps, des lettres et des mots aussi, et puis des accompagnements de musique et d’images multiples, fixes et mobiles. Mais entre le site Tapin24, héritier de la revue « Boxon », qui propose des poèmes contemporains en voix et images, la revue « Méninge »5 qui publie en ligne mais dans une formule imitant une revue papier une sélection des poèmes qui lui sont envoyés, ou l’anthologie sonore « Vive voix »6 du collège évangéliste Wheaton, dans le Massachusetts, dont les poèmes oralisés sont pris à travers toute l’histoire de la poésie française, le spectre est large. Entre les trois formules, le site web d’hébergement de vidéos7 YouTube offre, lui aussi, des poèmes, à côté de millions de séquences de la plus extrême diversité bien sûr. Il le fait grâce...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.