Show Less
Restricted access

La France, l’Allemagne, l’Europe

Mélanges en l’honneur de Chantal Metzger

Series:

Edited By Jean El Gammal

Ce recueil rassemble des études d’historiens, géographes et germanistes d’origines diverses. Elles sont réunies en hommage à Chantal Metzger, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université de Lorraine, spécialiste d’histoire de l’Allemagne et des relations internationales, notamment franco-allemandes, et rédactrice en chef de la revue Guerres mondiales et conflits contemporains. Ce volume aborde des sujets relatifs à l’histoire des guerres mondiales, aux relations entre la France et l’Allemagne depuis 1945 et aux enjeux internationaux, coloniaux et européens depuis le début du XXe siècle. À travers vingt-et-une contributions, il est question de l’emprise et de la portée des conflits, ainsi que des modalités de la construction européenne, des réticences et des relations qu’elle a suscitées. Plusieurs thèmes sont mis en évidence, tels la mémoire, le renseignement, l’industrie, l’aéronautique, la presse et la gastronomie. Des regards croisés sont rendus possibles par des études concernant l’URSS, la Poznanie, l’Italie, le Portugal, voire, en contrepoint, le Japon.

Show Summary Details
Restricted access

L’Alsace-Lorraine, pivot de l’équilibre international. La pensée de Paul d’Estournelles de Constant, prix Nobel de la Paix 1909 (Stéphane Tison)

Extract

← 196 | 197 →

L’Alsace-Lorraine, pivot de l’équilibre international

La pensée de Paul d’Estournelles de Constant, prix Nobel de la Paix 1909

Stéphane TISON

Maître de conférences en Histoire contemporaine, Université du Maine, CERHIO UMR CNRS 6258 (Centre de recherches historiques de l’Ouest)

Cette contribution croise trois espaces et trois dimensions politiques et culturelles : l’Alsace-Lorraine, la Sarthe et les relations franco-germaniques. Trois thématiques ou/et lieux chers à Chantal Metzger dont je fus avec bonheur l’un des étudiants de l’Université du Maine. Ce choix, croisant également les interactions entre la guerre et la paix, m’est l’occasion de la remercier chaleureusement de ses enseignements comme de son amitié.

On ne nous a pas écoutés. Et cependant on aurait pu tenter d’épargner au monde les destructions irréparables et les hécatombes que l’inertie des gouvernements rendait chaque année plus à redouter.

Il en sera de même pour l’avenir, si l’action des hommes de bonne volonté ne l’emporte pas sur la routine des dirigeants dans le Monde entier1.

C’est le constat amer que fait le député puis sénateur de la Sarthe Paul d’Estournelles de Constant une dizaine de jours après la signature de l’armistice en rappelant à son ami, Nicholas Murray-Butler, président de l’Université Columbia à New York, les médiations entreprises avant la guerre pour susciter une discussion sur l’Alsace-Lorraine. À partir de 1900, la question des provinces perdues...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.