Show Less
Restricted access

Puissances émergentes et sécurité internationale : une nouvelle donne ?

Une perspective pluridisciplinaire sur la puissance et l'émergence sur la scène internationale

Series:

Edited By Delphine Deschaux-Dutard and Sabine Lavorel

Cet ouvrage vient enrichir la réflexion sur les puissances émergentes (en dépassant le seul cadre des BRICS pour intégrer des puissances telles que l’Iran) en soulevant des questions peu fréquentes, voire inédites, quant à leur rôle dans la recomposition des relations internationales contemporaines. À travers des communications pluridisciplinaires relevant du droit international, des relations internationales ou de la géopolitique, il s’agit de s’interroger sur la notion de puissance aujourd’hui. Dans cette perspective, les auteurs analysent les attributs des puissances émergentes en matière de sécurité internationale. Mettent-elles en place des réformes dans leurs ressources militaires en vue de devenir des acteurs à part entière de la sécurité internationale, ou optent-elles plutôt pour des stratégies de coopération visant à forger des alliances entre puissances émergentes ainsi que traditionnelles (telles que la France ou le Royaume-Uni) ? Ont-elles vocation à prendre en charge la sécurité régionale dans leur sphère d’influence ? Manifestent-elles des velléités d’expansion comparables à celles des puissances traditionnelles ? Ces questionnements visent à offrir un cadrage général autour de la notion de puissances émergentes, et s’appuient sur de nombreuses études de cas.

Show Summary Details
Restricted access

Pays émergents, armement, désarmement. Considérations sur la redistribution de la puissance politico-militaire (Jean-François Guilhaudis)

Extract

| 147 →

Pays émergents, armement, désarmement

Considérations sur la redistribution de la puissance politico-militaire

Jean-François GUILHAUDIS

Professeur honoraire, Université Grenoble Alpes

Le concept de pays émergents appartient d’abord au monde de l’économie, où on voit la Chine rattraper puis dépasser les États Unis, par le montant de son PIB, en parité de pouvoir d’achat. Mais de là, on va plus loin et dépasse très facilement la seule économie quand on parle du G2 et certains, extrapolant la poursuite de l’émergence chinoise, n’hésitent pas à voir dans Pékin le futur maître du monde. Sans réellement s’y arrêter, on change d’échelle de temps et de domaine, puisque de l’économie on est passé à la puissance, notion multi-dimensionnelle. C’est une simplification du même ordre qui se produit au sujet de la Russie, après son engagement en Syrie, où elle dame le pion à Washington et aux Européens. On parle aussitôt de son retour au centre du jeu, voire au premier rang comme si elle était au même niveau que l’URSS. Il est surprenant, mais révélateur du besoin de s’alarmer et de désigner une menace, que l’on ait une vision extrêmement sommaire de l’émergence, supposée se poursuivre de manière quasi indéfinie, et sans envisager – alors que l’expérience y pousse (le cas entre autres du Japon) – qu’elle puisse s’arrêter...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.