Show Less

L’Europe en quête d’Européens

Pour un nouveau rapport entre Bruxelles et les nations

Series:

Gérard Bouchard

Plaidoyer en faveur de l’Union européenne, ce livre critique néanmoins certains choix culturels qu’elle a faits lors de sa fondation et qui entravent aujourd’hui son intégration. Elle doit rebâtir ses fondements symboliques et redéfinir sa relation avec les nations (à ne pas confondre avec les États). Les orientations culturelles qu’elle a privilégiées à sa naissance lui ont permis de connaître un essor rapide, mais faute de les réviser à temps, elles sont devenues dysfonctionnelles. Or, les tentatives qu’elle a faites ultérieurement pour se donner de nouveaux mythes et une identité continentale ont échoué. Par ailleurs, les leaders de l’Union se sont toujours méfiés des nations et des nationalismes, accusés d’avoir provoqué les horreurs des deux guerres mondiales. Ils ont donc voulu les contourner en instituant une gouvernance par le haut d’où a résulté un déficit démocratique.

L’Union devra désormais s’employer à se réconcilier avec les nations, en les réhabilitant, et à tirer profit de leurs ressources symboliques pour se doter de mythes ayant une résonance à la fois nationale et européenne.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 6: Un avenir pour des mythes européens

Extract

chapitre 6 Un avenir pour des mythes européens Il convient d’établir d’abord qu’il y a un avenir pour des mythes européens, ce que je vais tenter de faire en me référant à la situation actuelle de l’Europe puis en montrant en quoi la construction de ces mythes (ou leur renouvellement) pourrait constituer un apport significatif. Mais cette perspective dépend d’une condition, à savoir la réconciliation de l’UE avec les cultures nationales, d’où la nécessité de réhabiliter les nations. I. L’Europe : un état d’urgence ? J’ai déjà fait état des réussites de l’UE. Mais depuis quelques décennies, elle a aussi connu plusieurs échecs dont quelques-uns ont laissé un lourd héritage. Ils ont été largement documentés dans la littérature ; je me limiterai donc ici à un bref rappel  : le redressement démocratique et le problème de légitimité, la construction d’une identité, l’institution d’un rapport fonctionnel avec les nations, le renouvellement des mythes directeurs et dérivés, une Europe sociale (ou la réconciliation du marché et du social), la réduction des clivages économiques entre pays membres, la lutte contre les travers du néo-libéralisme, l’assurance d’un vigoureux appui populaire, une Europe industrielle, la mise en place d’une sphère publique, une Europe des télécommunications, la définition d’une grande vision commune, une structure de gouvernance simplifiée, plus efficace1, qui harmonise les pouvoirs du Conseil, de la Commission et du Parlement, une politique ext...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.