Show Less
Restricted access

Modèles de la ville durable en Asie / Asian models of sustainable city

Utopies, circulation des pratiques, gouvernance / Utopia, circulation of practices, governance

Series:

Edited By Divya Leducq, Helga-Jane Scarwell and Patrizia Ingallina

Le monde est désormais entré dans l’ère de l’urbain, la majorité des habitants de la planète vivant en ville. Rassemblant les deux tiers de la population mondiale, l’Asie concentre plus de la moitié des villes vulnérables dans le monde. Le thème de la ville durable en Asie s’est donc imposé comme central pour cet ouvrage qui rassemble des contributeurs dont l’expertise sur le développement urbain en Asie est reconnue, et qui viennent d’horizons scientifiques, professionnels et géographiques divers.

L’éclairage interdisciplinaire des modes de fabrication de la ville durable en Asie permet de renforcer les connaissances sur ce domaine de recherche. Par ailleurs, l’originalité de cet ouvrage est de ne pas se centrer sur un pays ou une ville particulière d’Asie mais de proposer une série de contributions croisées sur de nombreux cas d’étude et de laboratoires urbains hautement significatifs en Chine, Inde, Corée, Japon, etc.

Ce livre s’organise en trois parties : il étudie dans un premier temps les modèles théoriques existants, puis leur mise en application et finalement leur capacité à répondre aux urgences sociétales. Cette réflexion est également enrichie par les contributions du Pr. Klaus R. Kunzmann, l’un des urbanistes les plus reconnus sur la scène académique mondiale, européenne et asiatique.

Show Summary Details
Restricted access

L’utopie urbaine en Chine. Rendre la ville habitable… (Catherine Bernié-Boissard)

Extract

← 114 | 115 →

L’utopie urbaine en Chine

Rendre la ville habitable…

Catherine BERNIÉ-BOISSARD

UMR 5281 ART-DEV

Depuis le milieu du XXe siècle et l’avènement de la République populaire, en 1949, le regard porté sur le phénomène urbain en Chine opère une sorte de va-et-vient entre utopie et dystopie. Pour le géographe Pierre Gentelle (Gentelle, 1974), « l’intérêt unique du problème urbain en Chine, aujourd’hui, vient de ce que l’une des plus vieilles civilisations urbaines du monde remet en cause, dans les esprits comme dans la pratique, le fait urbain dans son ensemble ».

1.  Impressions de voyages

Les récits, carnets et journaux de voyage, notamment des intellectuels français, éclairent ce mouvement d’attraction/répulsion. Ce n’est pas leur caractère utopique ou contre-utopique qui nous intéresse ici (Hourmant, 2000), mais le regard posé sur la ville à travers ces récits. Tel celui de la philosophe Simone de Beauvoir (Beauvoir, 1957, 186), qui découvre la Chine de La Longue marche en 19551. Visitant Pékin elle observe que le centre de la ville est « un pôle non pas attractif, mais répulsif. […] Il manifeste positivement que la ville est née non des besoins d’une population mais du décret d’un autocrate ».

La ville n’est pas un lieu de convergence mais un lieu d’interdiction, de séparation, de dispersion. Ce qui confirme qu’elle...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.