Show Less
Restricted access

Inde des mille et une pages

Petite somme et bibliographie

Ewa Tartakowsky and Viviane Tourtet

L’Inde illumine et hante l’imaginaire occidental. Exotique et merveilleuse, diverse à l’infini, multiple par excellence, elle cristallise à profusion l’altérité, dans toutes ses dimensions : images et représentations, croyances et cultes, savoirs ésotériques du corps, santé et sexualité, langues et castes… Aucune surprise donc à ce que les travaux scientifiques, le récit de voyage, la production littéraire se soient de longue date emparés du sujet et aient confié au monde éditorial la traduction livresque de ces mille et une « merveilles ».

Ce volume collectif présente cet état des lieux de l’édition française sur l’Inde. De nombreuses références bibliographiques réunies concernent les ouvrages en français, publiés en France depuis 1947 jusqu’à 2017, présentés par thèmes : société, histoire, religions, philosophies, littérature ancienne, moderne et contemporaine, arts sous toutes leurs formes, économie, environnement, médecines traditionnelles. Dix-sept universitaires, chercheurs et spécialistes – indiens ou français – éclairent d’une introduction chacune des thématiques retenues.

Cet ouvrage s’adresse donc à un vaste public : chercheurs, étudiants, futurs ou anciens voyageurs de ce subcontinent ou simplement amoureux des lettres. Une première édition qui ne manquera pas d'être complétée dans les années à venir.

Show Summary Details
Restricted access

Société indienne (Martine van Woerkens)

Extract

| 25 →

Société indienne

Martine van WOERKENS

Les études indiennes ont été longtemps dominées par les sanskritistes qui révélèrent à partir des sources anciennes – hymnes védiques, traités brahmaniques, épopées – une civilisation vibrante, ritualiste et théâtrale. Puis, la discipline s’est renouvelée, le point de vue a changé. Louis Dumont présente en 1966 dans Homo hierarchicus la première étude de grande ampleur sur la société indienne contemporaine. Guidé dans sa méthode par le structuralisme, s’appuyant sur la sociologie de Marcel Mauss, les enquêtes de terrain et les sources anciennes, l’anthropologue dégage une « structure » capable de rendre compte de l’unité et de la spécificité du « monde indien ». C’est ce qu’il appelle « le système des castes » qui repose sur « des idées et des valeurs » communes à ce monde.

Un système unique, soutenu par une même idéologie religieuse, orienterait donc toute la société indienne. Quels en sont les traits marquants ? Tout d’abord, les castes – jāti (terme qui désigne la naissance) – sont classées selon un ordre hiérarchique fondé sur l’opposition rituelle du pur et de l’impur. Cette opposition entraîne l’obligation de se marier à l’intérieur de sa caste et de respecter des règles de comportement qui marquent les différences inter-castes. Hiérarchisées, endogames et séparées, les castes sont néanmoins interdépendantes. Au sein de la communauté de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.