Show Less
Restricted access

Les métamorphoses des infrastructures, entre béton et numérique

Edited By Konstantinos Chatzis, Gilles Jeannot, Valérie November and Pascal Ughetto

Les infrastructures sont partout. Comme leur nom l’indique, elles supportent nos vies quotidiennes, ce sont des ponts, des aéroports, des réseaux d’eau ou d’électricité, mais aussi des câbles sous-marins et des fermes de serveurs informatiques. Alors que l’on constate, en général, un clivage prononcé entre les chercheurs qui s’intéressent aux nouvelles infrastructures (autour du numérique) et les « fidèles » des infrastructures liées de prime abord à la première et la seconde révolution industrielle, les auteurs de cet ouvrage s’inscrivent indistinctement dans les deux groupes. Certains d’entre eux s’essaient même à explorer ce qu’il advient des infrastructures classiques à l’ère du numérique. Ce rapprochement permet d’approfondir ce qu’il y a de commun dans des infrastructures variées et de discuter de la pertinence de l’extension de la notion à d’autres domaines. Il permet également de souligner certaines évolutions partagées en particulier autour de l’affirmation de l’individu et de l’émergence d’une dimension politique jusque-là souvent enterrée, comme le sont bien des réseaux d’infrastructures.

Show Summary Details
Restricted access

Introduction générale. Le nouveau monde des infrastructures (Konstantinos Chatzis)

Extract

← 18 | 19 →

Introduction générale

Le nouveau monde des infrastructures

Konstantinos CHATZIS

Une profusion d’objets et de textes

Depuis une quinzaine d’années au moins, le terme d’infrastructure semble connaître une ascension fulgurante au sein de plusieurs discours, qu’ils soient politiques, économiques ou médiatiques1. Cette prolifération, loin de se cantonner dans un univers purement intellectuel, est, en revanche, en prise directe avec des réalités matérielles observées à grande échelle ; les mots renvoient, en effet, à des réalisations massives, voire à des situations critiques, les infrastructures devenant soudainement synonymes de risques et de catastrophes. Particulièrement inclusifs, discours et réalités accueillent aussi bien les vielles infrastructures, tels les réseaux d’eau et d’assainissement ou les réseaux électriques, qui ont tant marqué de leur sceau la ville du XIXe et du premier XXe siècle (Tarr et Dupuy, 1988 ; Dupuy, 1991), que les infrastructures informationnelles d’extraction plus récente, qui produisent et véhiculent toutes sortes de données « immatérielles », par l’intermédiaire, précisons-le immédiatement, d’objets parfaitement matériels – pensons aux parcs de serveurs, forts consommateurs en énergie au demeurant. Le nouveau vient souvent, par ailleurs, au secours de l’ancien pour le rendre enfin smart (Royal Academy of Engineering, 2012), à l’instar de ces autoroutes urbaines équipées désormais d’une multitude de capteurs et de panneaux à messages variables, qui font circuler en temps réel de l’information sur l’état...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.