Show Less
Restricted access

Recherche et traduction

Une vision engagée de la traduction

Series:

Edited By Florence Xiangyun Zhang and Keling Wei

Dans le domaine des sciences humaines, un grand nombre de traductions sont réalisées par des chercheurs spécialisés, soit par nécessité, soit par intérêt. Mais ces travaux de traduction sont souvent effectués d’une manière « automatique », sans que des considérations systématiques soient menées sur les liens complexes et problématiques qu’entretiennent l’acte de la traduction et celui de la recherche. Lors du colloque international qui s’est tenu à l’Université Renmin de Chine (Beijing, 2015) et portant le même titre que le présent ouvrage, les participants ont souhaité se concentrer sur ces questions jusqu’alors négligées.

Ce volume réunit des articles qui étudient la vision critique du chercheur sur la traduction. Qu’elles traitent de textes anciens ou récents, théoriques ou littéraires, quelle que soit la langue étudiée, les contributions tentent de porter un regard attentif sur ces rapports profonds, inhérents, mais peu visibles, entre la recherche et la traduction. Mettant en lumière certains traits caractéristiques de la recherche, les articles soulignent le travail de questionnement, de remise en cause, de prise de risque, de critique, d’innovation et de transmission effectué consciencieusement par le traducteur.

Show Summary Details
Restricted access

La critique littéraire comme expérience de la traduction (Keling Wei)

Extract

La critique littéraire comme expérience de la traduction

Keling Wei

Université Renmin de Chine

Abstract : This article examines the literary critique as translation experience in various aspects : translator and critic’s subjectivities and consciences, art of hermeneutic and literary incommunicability, as well as the movement of “trans-” at work. Fundamentally, it’s the problematic relations between literality and literarity that constitute a main difficulty at the heart of both translation and critic practices. We consider these practices as great metaphors of literary trans-textual mutations. Finally, translation and critique immerge as poetics of writing and rewriting always inherent to literature.

Mots clés : traduction, critique, herméneutique, poétique, réécriture

On ne se lassera pas de rappeler l’étymologie du mot « traduire » : du latin traducere, il signifie « faire passer ». La figure du passeur reste une métaphore vivante du traducteur, et le travail de la traduction consiste dans ce passage mobile, ce va-et-vient constant entre deux textes, deux versions, deux langues. À cet égard, la littérature s’avère un champ théorique et pratique particulièrement complexe. Balbutiement, tâtonnement, réticence, choix, reprise : la traduction littéraire est l’aventure langagière, le suprême jeu de mots au croisement de la sémantique et la sémiotique, mettant en perpétuelle transmutation le sens, la signification, l’interprétation. Elle constitue aussi le trajet d’une conscience à la fois passionnelle et lucide, réfléchissant à même le texte tout en...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.