Show Less
Restricted access

Traces et ratures de la mémoire juive dans le récit contemporain

Series:

Edited By Valentina Litvan and Claire Placial

Ce volume collectif propose une étude comparative sur les traces de la judéité dans la littérature contemporaine. La question initiale est d’explorer en quoi le récit littéraire peut continuer à transmettre une mémoire juive et de quelle mémoire il s’agit. En effet, il interroge la place d’une mémoire juive qui tout en étant historique et collective s’exprime dans les différentes écritures comme étant ancestrale et transmise de multiples façons, notamment à travers l’intertextualité et les livres.

Bien qu’il s’agisse de proposer des lectures de textes littéraires, les approches sont donc interdisciplinaires : on y trouve autant de la sociologie littéraire que de l’histoire littéraire, de la traduction ou encore de la philosophie politique…

Show Summary Details
Restricted access

Le lien entre écriture et identité : le cas des écrivains juifs contemporainsde langue française

Extract

CLARA LÉVY

Université Paris 8 – LabTop-Cresppa

LE LIEN ENTRE ÉCRITURE ET IDENTITÉ : LE CAS DES ÉCRIVAINS JUIFS CONTEMPORAINS DE LANGUE FRANÇAISE

Travailler sur les écrivains juifs contemporains de langue française suppose, dans l’étape de construction de l’objet, de proposer un certain nombre de définitions suffisamment précises et le moins contestables possible. On doit ainsi assigner à cet objet des limites littéraires (qu’est-ce qu’un écrivain de langue française ?), ethnico-religieuses (qu’est-ce qu’un écrivain juif ?), chronologiques (qu’est-ce qu’un écrivain juif de langue française contemporain ?). Nous avons pris le parti de constituer un corpus rassemblant les textes littéraires, publiés entre 1945 et le début des années quatre-vingt, rédigés par des auteurs s’auto-définissant comme juifs1. À partir de là, surgit une double interrogation : existe-t-il une affinité, pour ces auteurs, entre écriture et judaïsme et, si cette affinité existe, de quelle nature est-elle ?

La question du lien entre écriture et judaïsme se transforme, lorsque l’on étudie les écrivains juifs contemporains, et devient celle du lien entre écriture et judéité. La distinction entre judaïsme et judéité a été établie, pour la première fois par Albert Memmi, qui a forgé un néologisme pour distinguer plus radicalement la doctrine religieuse (le judaïsme) du sentiment subjectif d’appartenance (la judéité). « Le vocabulaire courant étant fort imprécis, je propose de distinguer entre judéité, judaïcité et judaïsme : la...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.