Show Less
Restricted access

De Kleist à Döblin

Littérature, Histoire, Politique

Series:

Michel Vanoosthuyse

Cet ouvrage réunit des études sur la littérature de langue allemande écrite à l’orée du romantisme jusqu’au XXe siècle. Le but est d’explorer les rapports complexes entre le texte littéraire de fiction et l’Histoire. Quelques études, moins centrées sur la thématique historique, envisagent le travail littéraire dans sa dimension d’identification et d’interrogation du sujet sur lui-même. Mais quelle que soit la thématique, le texte de fiction est ici compris comme un acte, un processus singulier de connaissance. Aucune différence d’approche n’existe dès lors entre des œuvres définies, par exemple, comme des processus compliqués d’affranchissement des idées révolutionnaires françaises et des textes interprétés comme des quêtes de solution aux problèmes personnels posés par la vie.

Show Summary Details
Restricted access

« Eux et pas nous »: Représentations allemandes de la Terreur

Extract

En Allemagne, la révolution, qu’elle soit bourgeoise ou prolétarienne, n’a jamais été une présence. Ou, quand elle le fut, les épisodes furent brefs et farcesques, quoique parfois sanglants et cruels. En matière de révolution, les Allemands sont en quelque sorte condamnés à la représentation : c’est ce qui s’est passé ailleurs. La Révolution – je parle de la nôtre –, c’est pour eux l’altérité. Et cette altérité ne s’approche, dans les innombrables représentations allemandes – je prends le mot au double sens de « Vorstellung » (l’idée que je me fais de quelque chose) et de « Darstellung » (la mise en scène narrative ou dramatique ou picturale, etc. de cette idée) –, ni dans la figure de l’analogie (il n’y a rien d’analogue), ni dans celle de la comparaison (il n’y a rien de comparable), mais dans la figure privilégiée de l’inversion : la Révolution, c’est ce que les Allemands contemporains de l’événement ne font pas (si l’on met à part quelques tentatives jacobines vite avortées), mais c’est le spectacle qu’ils voient, plus ou moins loin de la scène centrale.

Cette étude se propose de suivre les représentations qu’ils donnent de ce spectacle, surtout quand il devient tranchant, d’en inspecter les variations au fil du temps, d’en analyser et d’en déterminer, ce faisant, la fonction politique à usage interne.

« Sie und nicht wir » : le titre que le poète Klopstock donne en 1790 à l’une...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.